Mondial 2006 : les anecdotes sur le parcours des Bleus jusqu’à la finale France-Italie

Après son retour en équipe de France, Zinedine Zidane emmène les Bleus jusqu’en finale de la Coupe du monde 2006. Une défaite aux tirs au but face à l’Italie dans un match marqué par sa panenka et son coup de tête à Materazzi. Le parcours des hommes de Raymond Domenech dans cette compétition regorge de multiples anecdotes.

Qui aurait parié que la France serait en finale de cette Coupe du monde en Allemagne ? Peu de gens.

Hormis bien sûr Raymond Domenech : le sélectionneur des Bleus n’a eu de cesse de donner rendez-vous “le 9 juillet 2006” au stade olympique de Berlin. Mais pas avec le résultat final espéré par les supporters tricolores.

“Il revient” après avoir entendu une voix

Après l’Euro 2004 (défaite en quart de finale contre la Grèce), Zinedine Zidane, Lilian Thuram et Claude Makelele raccrochent les crampons. Une retraite provisoire qui dure un an.

En août 2005, les tauliers des Bleus annoncent leur retour. La décision de Zidane de revenir est le fruit d’une discussion étrange comme il le confie dans France Football : “Je ne voudrais pas qu’on en fasse des tonnes là-dessus, ni qu’on interprète mal ce que j’ai à avouer, mais ce qui m’arrive, en réalité, est assez mystique et m’échappe un peu. C’est même irrationnel ! Une nuit, à trois heures du matin, je me suis soudain réveillé et, là, j’ai parlé avec quelqu’un… Mais ça, personne ne le sait. Ni ma femme, ni personne. Jusqu’à mon dernier souffle, je ne dirai pas de qui il s’agit. C’est trop fort ! C’est une énigme, oui, mais ne cherchez pas, vous ne trouverez pas. C’est quelqu’un que vous ne rencontrerez probablement jamais… Moi-même, je ne m’explique pas cette rencontre. Cette personne existe, mais ça vient de tellement loin… Et là, durant les heures qui ont suivi, j’étais tout seul avec elle et, chez moi, j’ai pris la vraie décision de revenir. Je n’ai jamais connu ça. J’étais comme interdit devant cette force qui dictait ma conduite, et j’ai eu comme une révélation. J’ai eu soudain envie de revenir aux sources. C’est une force irrépressible qui s’est emparée de moi à ce moment-là. Je devais obéir à cette voix qui me conseillait..

Une voix qui le guide donc. Et Raymond Domenech parvient à le convaincre ? Zizou clarifie les choses dans L’Equipe : “Il est venu me voir. OK. Mais c’est mon envie de revenir qui m’a fait revenir  ! Point.”

Et de préciser : “Il y a eu d’autres éléments plus irrationnels. Mais pour s’en tenir au rationnel, c’est moi. Nos discussions avec Lilian et Claude. Ce manque des Bleus. Je reviens, je remets le maillot et c’est reparti. C’est magnifique.”

“Dieu est de retour”, s’exclame Thierry Henry quand “ZZ” revient chez les Bleus : “Ce que je vais dire est fort, mais c’est la vérité. En France, tout le monde réalise que Dieu existe et qu’il est de retour en équipe de France… Voilà, Dieu est de retour. Il n’y a pas grand-chose à dire de plus.”

Sans oublier cette une mythique de L’Equipe : “Il revient”.

Pour être au top pour cette compétition, Zizou raconte dans So Foot les coulisses de sa préparation : “J’ai commencé six mois avant la Coupe du monde, dès janvier. Un régime d’ascète. Je me couchais tous les soirs à 21h30, je ne buvais même pas un Coca-Cola. Et je bossais, je bossais, le physique, la muscu, j’avais un prof, un programme précis”

Pour l’anecdote, c’est en partie grâce au canular de l’imitateur Gérald Dahan que la France décroche son ticket pour ce Mondial. Ce dernier se fait passer pour le président Jacques Chirac auprès de Raymond Domenech et Zinedine Zidane et insiste pour que Lilian Thuram – alors incertain – soit titularisé contre l’Irlande le 7 septembre 2005. Ce dernier est à l’origine du seul but du match, ouvrant la voie de la qualification.

Zizou annonce la couleur : cette fois promis, après cette Coupe du monde, il raccroche définitivement les crampons.

Stage à Tignes : boule de neige et embrouille entre gardiens

Le 14 mai 2006, Franck Ribéry apprend qu’il fait partie des 23 Bleus sélectionnés pour disputer le Mondial. Téléfoot le suit chez lui quand le sélectionneur Raymond Domenech annonce la liste en direct à la télévision.

Une surprise parmi les 23 : le défenseur Pascal Chimbonda est sélectionné… et ne jouera pas une minute.

Les joueurs de l’équipe de France se retrouvent pour un stage de préparation avec leurs familles et le staff dans la station de Tignes (Savoie) du 21 au 26 mai 2006.

Lors de son arrivée, Franck Ribéry balance une boule de neige sur Zinedine Zidane, comme il le raconte dans L’Equipe : “Franck Ribéry fait partie de ces mecs-là. La première fois qu’on a fait un stage en équipe de France avec lui, c’était à la montagne, à Tignes. Et il m’avait lancé une boule de neige ! Les autres joueurs étaient surpris. Sur moi ! Mais moi, quand il a fait ça, je l’ai trouvé top ! Ce n’était pas un manque de respect. Ça montrait qu’il voulait se rapprocher. Il y en a qui n’osent pas. Franck, c’était tout le contraire. Moi, je n’aurais jamais fait ça. Faire ça sur Cantona quand je suis arrivé… Des gars comme ça, comme Ribéry, on en a besoin dans un groupe. Ils font du bien.”

Et le sélectionneur Raymond Domenech d’abonder en ce sens : “Il restait encore de la neige. Il voit ça, fait des boules, en balance et ça tombe sur Zidane ! Je suis derrière, ça dure un quart de seconde mais je me fige, le temps de penser ‘merde, c’est quoi ça ?’ ! Mais Zidane éclate de rire et ils font ensuite une bataille de boules de neige. Et là, tu sais que c’est gagné…”

Le jour de l’ascension du glacier de la Grande Motte, Fabien Barthez prétexte une douleur à une jambe pour ne pas grimper. Cette nuit-là, au refuge à 3.600m d’altitude, Gallas, Saha et Chimbonda jouent aux cartes et aux dominos jusque très tard comme le montre ce reportage de Téléfoot.

Il y a aussi quelques tensions durant ce stage à Tignes : Grégory Coupet, apprenant qu’il ne sera pas titulaire dans le but mais n°2 derrière Fabien Barthez, décide de quitter le rassemblement des Bleus. Sa famille et des proches du club de l’OL parviennent à le convaincre de faire demi-tour.

Le 28 mai 2006, Raymond Domenech s’énerve contre Thierry Gilardi en direct à Téléfoot après la diffusion d’un reportage sur l’attitude des joueurs l’équipe de France vis-à-vis du public qui ne signeraient pas d’autographes. Selon lui ce reportage est faux. Un coup de gueule du sélectionneur qui soude le groupe à quelques jours du début du Mondial.

Le SMS de Ludovic Giuly à Estelle Denis

La veille du départ en Allemagne, Djibril Cissé est victime d’une double fracture tibia-péroné de la jambe droite contre la Chine le 7 juin 2006 à Saint-Etienne. L’attaquant tricolore a eu la même blessure… à l’autre jambe deux ans auparavant avec Liverpool. Il est remplacé par Sidney Govou le jour du départ en Allemagne… préféré à Ludovic Giuly.

Ce dernier est écarté malgré ses bonnes prestations avec Barcelone. Le milieu a son explication comme il le détaille dans son autobiographie. Giuly estime que cette décision n’est pas motivée par des considérations sportives, mais par un SMS envoyé à Estelle Denis, alors compagne du sélectionneur : “J’ai fait une interview avec Estelle et je ne savais pas que c’était la femme du sélectionneur et ensuite elle m’a dit si t’es sur Paris un jour, on ira boire un café, moi je lui ai répondu ‘ok avec plaisir’, rien de plus…” Et d’ajouter : “Ensuite Domenech m’appelle pour me dire que je jouerai avec les Bleus, qu’il me faisait confiance. Mais j’ai été le voir pour lui dire que j’avais écrit un texto à Estelle ne sachant pas que c’était sa femme et je vous jure, il n’y a rien eu entre elle et moi… Il me dit oui je sais il n’y a pas de soucis. Donc j’ai donc fait la préparation les matches avant la Coupe du monde et au dernier moment de la liste, je n’y étais pas donc soit il me l’a mise à l’envers soit il ne peut pas me blairer”.

France-Suisse : hémorroïdes, alliance et carton jaune

Le 8 juin 2006, les Bleus arrivent en Allemagne au Schlosshotel Münchausen, dans le château de Schwöbber, situé dans la commune d’Aerzen à une cinquantaine de kilomètres d’Hanovre.

Les joueurs s’entraînent sur le stade municipal à 30 minutes de leur camp de base à l’image de Zidane.

Le 13 juin 2006, la France fait ses débuts dans la compétition avec un nul face à la Suisse (0-0). Un match terne marqué par le premier carton jaune du capitaine Zidane. Et par l’entrée en jeu “remarquée” de Vikash Dhorasoo : le milieu de terrain perd du temps en galérant à enlever son alliance. Il est ensuite tout près de marquer. Relégué au rang de remplaçant pendant le tournoi, il passe ses journées à filmer la vie de l’équipe de France de l’intérieur avec une caméra amateur Super 8 et en fait un film, “Substitute”, qui sort en salle quelques mois plus tard.

Sur le banc également pour ce premier match, Florent Malouda : le milieu n’est pas encore totalement remis d’une anesthésie générale pour une opération des hémorroïdes dont il souffre depuis son arrivée en Allemagne.

Élu homme du match par la FIFA, Claude Makelele se voit offrir une chope de bière en argent.

Après ce premier match, l’ambiance est tendue. Zidane ne se présente plus à aucune conférence de presse… pourtant obligatoire en tant que capitaine des Bleus. Sa dernière intervention remonte à avant cette rencontre : “Je n’ai pas envie de me faire mal à la tête à vos questions”. Analyse de Platini : “Du moment qu’il parle avec ses pieds, c’est suffisant”.

Le lendemain, Thierry Henry se veut philosophe : “Si j’ai peur de l’élimination ? Non. J’ai peur de mourir. Je n’ai jamais peur de jouer au foot”.

Les Bleus subissent également des attaques sur leur âge. Willy Sagnol répond indirectement aux critiques du consultant Marcel Desailly : “J’en ai super rien à foutre. On est trop vieux ? Un peu de respect. Si celui qui parle est champion du monde, je lui rappelle qu’il reste des champions du monde 1998 dans l’équipe qui dispute ce Mondial. Et je lui demande de fermer sa gueule.” Et Patrick Vieira de le tacler : “D’autant plus que cette personne-là n’a pas été irréprochable en 2002, donc ça reste en travers de la gorge”. Ambiance.

Le (premier) coup de sang Zidane contre la Corée

Le 18 juin 2006, la France fait un nouveau match nul contre la Corée du Sud (1-1).

Averti à la 85e minute, Zizou est suspendu pour le prochain match après son jaune récolté contre la Suisse. Sorti par Domenech peu avant le coup de sifflet final à la 91e, il jette de rage son brassard de capitaine. En rentrant au vestiaire, il fracasse une porte du stade de Leipzig qui, depuis, a mis un cadre doré autour des traces de crampons pour immortaliser ce coup de sang.

Zidane revient sur ce moment dans L’Equipe : “Il (Raymond Domenech) me sort pour faire entrer David Trezeguet (90e + 1). Mais qui va le faire marquer, David ? Ce n’était pas clair. J’ai les glandes et je le lui fais savoir. Il y a plein de choses qui s’étaient aussi passées, avant. Des histoires racontées sur mon retour qui n’étaient pas la réalité. J’ai décidé de tracer mon truc à ce moment. On a même décidé de tracer notre truc ensemble. Et ça allait le faire. C’était lancé.”

Et de préciser sa colère dans France Football (au détour d’un long entretien croisé avec Michel Platini) le 1er juin 2010 : “Je ne l’ai jamais dit, mais je vais vous expliquer pourquoi, en fait (…) Je donne un ballon à Titi Henry qui, seul face au gardien, rate l’occasion. Cela arrive à tout le monde, ce n’est pas le problème. Mais dans la continuité de l’action, je prends un carton jaune qui me prive du match suivant contre le Togo. Et cinq minutes après, le sélectionneur me sort pour faire rentrer Trezeguet. Là, j’ai la rage ! Qui peut marquer un but à part Trezeguet ? Et qui peut lui donner une passe décisive, sinon moi ? Je suis là pour ça ! (…) C’est plus que du mauvais coaching. J’ai ressenti une grande frustration. Après, bon, c’est rentré dans l’ordre…”

D’autant que ce match est potentiellement le dernier de sa carrière si les Bleus se font éliminer lors du troisième match. Le lendemain, Fabien Barthez est interrogé sur l’ambiance au sein des Bleus : “Dites, vous voulez que je vous raconte la messe ?”

Sans oublier ce lapsus de Bruce Toussaint, présentateur de la matinale d’I-télé, après les deux matches nuls des Bleus mal embarqués : “Un mot pour vous dire que les obsèques de Raymond Domenech auront lieu aujourď’hui”… à la place des obsèques de l’humoriste Raymond Devos.

Lors de la dernière rencontre contre le Togo le 23 juin 2006, la France est virtuellement éliminée à l’heure de jeu. Mais les Bleus font la différence grâce à Patrick Vieira – dont c’est l’anniversaire – buteur puis passeur pour Thierry Henry pour une victoire (2-0) synonyme de qualification pour les huitièmes de finale.

Pour l’anecdote, Zidane et ses coéquipiers avaient fait leurs valises au cas où avant cette ultime rencontre de poules. Pour rien donc : l’aventure tricolore continue.

Barbecues secrets et fourgons aux vitres teintées

Pour se changer les idées et prendre l’air, les Bleus trouvent une échappatoire avant les huitèmes de finale. Pierre Repellini chargé de l’administration dans le staff de l’équipe de France de 2004 à 2010 le dévoile dans le livre de Philippe Tournon “La vie en bleus” : “Après le troisième match, je vois venir une délégation de joueurs avec Zizou, Sagnol, Makelele, Thuram qui me dit ‘Pierrot, on n’en peut plus d’être enfermés dans notre bunker, on a besoin de sortir, de se retrouver entre nous, vraiment rien qu’entre nous.’ J’en parle à Raymond qui me donne son feu vert pour trouver une solution. Avec Momo (Mohamed Sanhadi, l’officier de sécurité, ndlr), on se met en piste et on finit par dégoter une auberge hypertranquille, bien planquée avec une grande terrasse, barbecue, etc. On la bloque, on la privatise et, à partir de là, entre chaque match, les joueurs s’y retrouveront, entre eux, ils feront eux-mêmes le “barbeuc”.

Et de préciser : “On arrivera a déjouer toutes les surveillances, feinter ceux qui nous espionnent, en entassant les joueurs dans des fourgons noirs aux vitres teintées, en empruntant les accès réservés aux livraisons. Un truc de dingue, qui marchera très bien. Je ne dis pas que c’est grâce à ça qu’on est allés en finale, mais ça y a contribué, c’est sûr.”

Zidane revient dans L’Equipe sur ce déclic : “On avait pris les clés. À 100 %. On était entre nous, chaque avant-veille de match. On avait trouvé un lieu pour nous. C’était exceptionnel. On faisait venir des merguez de Berlin parce qu’il paraît que c’étaient les meilleures ! Des moments magnifiques, pendant quatre heures à table. Il y a eu une vraie cohésion. C’était dans une petite auberge perdue, à quelques kilomètres de notre hôtel. Une ambiance fabuleuse.”

Le premier de ces rendez-vous génère un quiproquo quand les membres du staff s’y présentent, croyant être de la partie. Mais les leaders du groupe leur font savoir qu’ils ne sont pas invités, que c’est juste entre joueurs.

Zidane envoie l’Espagne à la retraite

Le 27 juin 2006, la France affronte l’Espagne en 8e de finale. Le quotidien espagnol “Marca” titre ce jour-là : “On va mettre Zidane à la retraite”, lui le plus espagnol des joueurs français évoluant au Real Madrid (2001-2006).

Avant le coup d’envoi, à l’échauffement, les joueurs noirs de l’équipe de France subissent des actes racistes de la part de personnes dans le stade (cris de singe) et La Marseillaise est copieusement sifflée au moment des hymnes.

Rapidement menée, la France égalise grâce à Franck Ribéry qui marque son premier but avec les Bleus ponctué d’une course mythique pour célébrer son pion. Et les non moins célèbres commentaires de Thierry Gilardi : “Vas-y mon petit !” et “Il est génial le môme”. On note également la faute à son prénom dans l’incruste de TF1.

Après Vieira, Zidane enfonce le clou et envoie l’Espagne à la retraite en marquant le dernier but à son coéquipier Casillas (3-1).

France-Brésil, unique passe de Zidane pour Henry et samba sur le terrain

Pour l’anecdote, sur cette ultime action contre la Roja, Zizou se blesse, comme il le confie dans L’Equipe.

Le 1er juillet 2006, c’est donc blessé qu’il joue son quart de finale contre le Brésil : “L’un de mes plus beaux matches en bleu. Et que je joue blessé. Je me blesse en fait contre l’Espagne. J’ai une boule sur la cuisse. Presque personne ne l’a su. Je passe des examens. Ils me disent que je ne joue pas contre le Brésil… Je dis : ‘Quoi ? Hors de question !’ Le staff médical a tout fait pour que je joue. Et j’ai joué ! Chaque match pouvait être mon dernier. J’avais tellement ça dans la tête qu’il était impossible que je ne joue pas contre le Brésil. Je voulais profiter de chaque seconde.”

Zidane avec un bandage à la cuisse droite face au Brésil au Mondial 2006

Avant la rencontre, les Bleus sont motivés comme jamais à l’image de Claude Makelele et sa réplique culte : “Brésil ou pas, m’en bats les couilles. Ronaldinho, machin, chouette… Rien à foutre !”

La France élimine le tenant du titre (1-0) grâce à un coup franc : but de Thierry Henry sur un service de Zizou. Et le capitaine des Bleus de revenir sur cette première combinaison fructueuse entre les deux joueurs : “Au moins, il y a eu une passe décisive, ce n’est pas zéro, on a sauvé l’honneur, en quelque sorte ! D’ailleurs, quand il a marqué, ce jour-là, je suis allé le voir et je lui ai dit : ‘Enfin, ils ne pourront plus le dire !’ J’ai dû lui mettre des caviars qu’il n’a pas concrétisés et il a bien dû faire des super appels mais j’ai merdé les passes… C’est pas possible autrement.” En réalité, il existe une deuxième passe “décisive” de Zidane pour Henry lors de l’Euro 2000 contre le Danemark. Une passe officiellement comptée comme telle même s’il s’agit d’un une-deux à 30 mètres du but de Fabien Barthez. Maigre bilan du duo Zidane-Henry en 57 matches ensemble avec les Bleus.

Sur le but, Roberto Carlos semble absent, plus préoccupé à refaire ses lacets. Pour Willy Sagnol : “Même en division de district, on ne voit pas des buts comme ça”.

Mais le défenseur brésilien s’est toujours défendu en assurant “ne pas être au marquage de Thierry Henry” comme il l’explique à Colinterview.

La dernière défaite du Brésil en Coupe du monde remonte au 12 juillet 1998, en finale, et déjà contre la France. Et encore avant en 1986. Bête noire.

Chirac dans le vestiaire, cigarette et danse de Zidane sur la table

Auteur d’un match XXL et sans doute le plus abouti avec les Bleus, Zidane est qualifié de “magicien” par Pelé. Même son de cloche chez Aimé Jacquet : “Ce soir-là, le Brésilien, c’était Zidane”. Thierry Henry : “Ce qu’a fait Zidane, c’est français”. Et Fabien Barthez : “Zizou n’a pas été bon, il a été fantastique, étincelant ! C’est un maître, et encore, les mots ne suffisent pas…”

Dans le vestiaire tricolore, c’est la folie, comme le raconte Zidane dans L’Equipe : “Moi, monter sur une table et danser, il faut vraiment que ce soit exceptionnel. Dès qu’il y a deux personnes, je ne peux plus le faire… Alors devant quarante, il faut vraiment que ce soit l’euphorie.

Et de préciser la musique : “Sur de la disco. Il fallait un truc qui bouge. Tout le monde était mort de rire, bien sûr, parce qu’on ne peut pas dire que je sois un grand danseur”.

Zidane se souvient de la présence du président de la République : “Quand on revoit les images qui sont sorties, on voit l’ambiance entre nous. C’est la magie. Ribéry avec Jacques Chirac, c’est énorme ! Franck apostrophait le président comme si c’était un copain du quartier. On a rigolé. Je n’y croyais pas à côté !”

Le médecin des Bleus Jean-Pierre Paclet se souvient de ce moment sur RMC : “J’ai un souvenir extraordinaire de la visite de Jacques Chirac après le match contre le Brésil où il voulait absolument voir Zizou, Willy, Makelele… Je lui avais dit : ‘Attendez un peu’ parce que je savais ce qu’ils étaient en train de faire ces couillons ! Ils étaient en train de se taper une petite cigarette après le match. C’était merveilleux de voir le président de la République face à un joueur qui était assis sur le siège des toilettes et un autre dans le lavabo. Ça, c’est une scène qui m’a marqué.”

Un match qui marque également les habitants du Brésil. Petrucio Santos donne un nom pas commun à son fils, lui qui est tombé amoureux de la France qu’il a découverte quelques années plus tôt lors d’un voyage. Il s’agit de : Zinedine Yazid Zidane Thierry Henry Barthez Éric Felipe Silva Santos !

France-Portugal : “Je pense qu’on espère de gagner”

Le 5 juillet 2006, place à la demi-finale de folie, remake de celle de l’Euro 2000. Franck Ribéry est chaud : “Je pense qu’on espère de gagner contre le Portugal. On est des joueurs qu’on va vite avec le ballon.”

Un paparazzi immortalise Zidane avec une cigarette à la terrasse de l’hôtel à quelques jours de la demie.

Ce qui n’empêche pas le n°10 tricolore de transformer le penalty (1-0) et d’envoyer la France en finale.

De son côté, “Fabulous Fab” reste impeccable : Fabien Barthez égale le record de l’illustre Peter Shilton avec 10 clean sheets en phase finale de Coupe du monde, soit 10 matchs terminés sans avoir encaissé le moindre but.

A l’occasion de ce match, Florent Malouda révèle la devise de l’équipe de France pour cette compétition : “On vit ensemble, on meurt ensemble.”

France-Italie, Zidane entre ange et démon

La France retrouve l’Italie en finale, remake de celle de l’Euro 2000. Raymond Domenech : “J’ai toujours parlé du 9 juillet, mais je n’avais pas précisé l’heure : ce sera aux alentours de 22h ou un peu plus tard. Car une finale se joue pour être gagnée”. Perdu.

La veille, les Bleus passent une mauvaise nuit et dorment mal à Berlin. La raison ? Leur hôtel est situé à 700m de la porte de Brandebourg, là où se déroule la Fanfest avec tous les décibels qui vont avec.

Côté italien, pas trop de pression comme le confie Andrea Pirlo : “Le 9 juillet 2006, le jour de la finale, j’ai passé l’après-midi à faire la sieste et à jouer à la Playstation. Le soir je suis sorti et j’ai gagné la Coupe du Monde.”

Gennaro Gattuso est un peu plus inquiet : “Contre Zidane, vous n’avez qu’une chose à faire : prier”.

La première panenka dans une finale de Coupe du monde

Le coup d’envoi de la finale est donné à 20h. La France mène rapidement au score après un penalty réussi de Zidane sur une “Panenka” à la suite d’une faute du défenseur italien Marco Materazzi sur Florent Malouda (1-0, 7e).

C’est la première fois que ce geste incroyable est réalisé en finale d’un Mondial. Et lors d’un penalty dans un grand match, Zizou est intraitable : “Je n’éprouve rien quand je frappe. Je fais le vide, ça vient tout seul, je suis toujours extrêmement concentré, plus rien n’exsite autour de moi”.

Zidane revient dans L’Equipe sur sa panenka : “Tout le monde m’a dit que j’étais fou, mais j’étais tout sauf fou. Il y avait Buffon en face et il me connaissait très bien. Il savait que je tirais les penalty à la droite du gardien. Si j’avais été fou, j’aurais tiré là où il allait plonger. La solution, pour moi, était donc de faire ça. Mais, forcément, pour tout le monde, je suis fou parce qu’on ne fait pas ce geste en finale de Coupe du monde. Mais on était à la 7e minute et je me disais qu’il en restait encore 83, si je le ratais…”

Et de préciser : “Je suis obligé de la tenter. Même si je la rate, je peux me rattraper derrière. Il reste du temps. Et j’ai en face l’un des plus grands gardiens du monde avec “Gigi” (Buffon). Il me connaît. Je dois le surprendre. Ça dure dix secondes dans la tête. Je n’ai jamais fait de panenka. Mais ce n’est pas un manque de respect. Je sais que certains gardiens peuvent l’interpréter comme cela. Mais ce n’est pas le cas, là. Je n’y vais pas pour ça, pour humilier. J’y vais pour marquer.”

Mais les Bleus concèdent rapidement l’égalisation sur une tête du même Marco Materazzi (1-1, 19e). Le premier tournant de la rencontre avant la blessure à l’heure de jeu de Patrick Vieira, auteur d’une compétition incroyable.

Le score de parité ne bouge plus entre les deux équipes (1-1) jusqu’à la fin du temps réglementaire.

Le coup de boule de Zidane à Materazzi

Prolongation au stade olympique de Berlin. Zidane manque de doubler la mise sur une tête à bout portant, repoussé par un arrêt-réflexe du gardien Gianluigi Buffon.

Il est 22h16. Le capitaine des Bleus assène un nouveau coup de tête… cette fois à Marco Materrazzi à la 107e minute. Après quelques minutes de flottement, Zidane est exclu à la 110e minute.

Pour l’anecdote, on croit dans un premier temps que David Trezeguet est le coupable. Mais c’est l’une des nombreuses caméras de réalisation qui apporte la réponse aux téléspectateurs.

Le commentaire culte de Thierry Gilardi en commentant les images sur TF1 : “Oh Zinedine, pas ça Zinedine, pas aujourd’hui, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait. Aïe, aïe, aïe”

Pourquoi ce coup de boule ? Voici les versions des deux protagonistes. Le 18 août 2007, Materazzi rejoue la scène pour le magazine “TV Sorrisi e Canzoni” : “J’ai tenu son maillot pendant quelques secondes seulement, il (Zidane) s’est tourné vers moi, il m’a parlé en raillant, il m’a regardé avec une super arrogance, de haut en bas : ‘Si vraiment tu veux mon maillot, je te le donnerai après’. Je lui ai répondu avec une insulte, c’est vrai. Et cette insulte était donc : ‘Je préfère ta putain de sœur'”.

Une version que le défenseur italien confirme des années plus tard dans une interview mise en ligne le 7 avril 2023 sur la chaîne YouTube IFTV :

Zidane livre sa vision dans L’Equipe : “Ce jour-là, ma maman est très fatiguée. J’ai plusieurs fois ma sœur au téléphone dans la journée. Je sais que ma maman n’est pas bien mais ce n’est pas très grave non plus. Ça m’interpelle néanmoins. Je reste quand même concentré. Mais ce sont des choses qui se bousculent. La pression, ceci, cela. Lui (Materazzi), il ne me parle pas de ma mère. Il a souvent dit qu’il n’avait pas insulté ma mère. C’est vrai. Mais il a insulté ma sœur, qui était auprès de ma maman à ce moment-là. Sur un terrain, il y a déjà eu des insultes. Tout le monde se parle, parfois mal, mais tu ne fais rien. Là, ce jour-là, il s’est passé ce qu’il s’est passé. Il a déclenché quelque chose en parlant de ma sœur Lila. L’espace d’une seconde. Et c’est parti… Mais après, il faut accepter. Je ne suis pas fier mais ça fait partie de mon parcours. À ce moment-là, j’étais plus fragile. C’est parfois dans ces moments que tu peux faire quelque chose qui n’est pas bien…”

Et de conclure : “Ça se termine comme ça. Thierry Gilardi avait raison aux commentaires : ‘Pas comme ça…’ Mais voilà. C’est comme ça. C’est dur. Mais c’est ma carrière. L’histoire de ma vie.”

Regrette-t-il son geste ? Des excuses auprès des autres oui, mais pas de regrets comme il l’explique quelques jours après la finale le 13 juillet 2006 sur Canal+ au micro de Michel Denisot : “Bien sûr que ce n’est pas un geste à faire, je tiens à le dire haut et fort. Ma réaction n’est pas digne. Surtout parce que cela a été vu par deux ou trois milliards de téléspectateurs et des millions et des millions enfants qui ont regardé cela. Auprès d’eux, je m’en excuse. J’ai des enfants , je sais ce que c’est. Je m’excuse auprès des éducateurs également, qui sont là pour leur montrer les choses à faire et à ne pas faire. Je ne peux pas regretter mon geste car cela voudrait dire qu’il avait raison de dire tout ça. Je ne peux pas. Je ne peux pas dire cela. Il n’avait pas raison de dire tout ce qu’il a dit.”

Et de préciser : “Il n’y avait pas de contentieux avant. Même s’il y a toujours des frictions avec certains joueurs. Il m’accroche le maillot et je lui dis d’arrêter et que, s’il le veut, je l’échange à la fin da match. Et là, il me dit des mots qui sont très durs (…) Je suis un homme avant tout. Ce sont des mots plus durs que certains gestes. J’aurais préféré prendre une droite dans la gueule plutôt que d’entendre cela.”

Dans une interview à L’Equipe en 2010, Raymond Domenech revient sur cette 107e minute : “J’ai vu qu’il se passait quelque chose, je vois Buffon qui arrive en courant, Trezeguet au milieu. Je me suis souvenu du match en Israël où David avait répondu à un défenseur avec un coup de tête. Je me dis : ‘Là il y a un coup tordu’. Le ballon repart avec Wiltord. Je hurle : ‘Joue, ne t’arrête pas.’ On a été fair-play. S’il continue, s’il repart de l’autre côté, Buffon retourne dans ses buts , l’autre là, le grand (Materazzi, ndlr), il se relève, et c’est fini. Pas d’arrêt de jeu.”

Le coup de boule fait le tour du monde, au point d’en devenir une sculpture.

Et un geste détourné à l’infini qui vaut notamment une chanson “Zidane il a frappé” et un sketch des Guignols de l’Info.

Zidane donne son brassard à Fabien Barthez et quitte le terrain en laissant ses coéquipiers à dix contre onze sans un regard pour Raymond Domenech – qui applaudit ironiquement la décision arbitrale – ni pour le trophée de la Coupe du monde lorsqu’il passe à côté pour regagner les vestiaires après le 14e carton rouge de sa carrière.

Arbitrage vidéo avant l’heure ?

Zidane a bien failli ne pas être sanctionné. En effet, Horacio Elizondo, l’arbitre central, ne voit pas le geste comme il le raconte à RMC en avril 2020 : “À aucun moment je n’ai pu le voir. Le jeu se trouvait dans la direction opposée. Quand le ballon est revenu au milieu du terrain, j’ai vu qu’un joueur non identifié avec un maillot bleu (celui des Italiens, ndlr) se trouvait au sol et qu’il ne se levait pas. (…) Alors j’ai couru vers l’action et j’ai demandé à mes assistants, tant au premier qu’au deuxième, s’ils avaient observé quelque chose de spécial. Ils m’ont tous deux répondu qu’ils n’avaient rien vu”.

C’est le quatrième arbitre, l’Espagnol Luis Medina Cantalejo, qui se manifeste dans son oreillette : “Il me dit rapidement que Zidane a mis un coup de tête à Materazzi. Je lui demande comment il a vu cela, s’il s’agissait d’une agression ou d’un tête-à-tête. Il me dit que c’est un terrible coup de tête. Carton rouge”

Dès lors, comment expulser un joueur sans avoir vu la faute ? C’est le dilemme auquel est confronté l’homme en noir (enfin, en rouge ce soir-là). Il décide donc de “feinter” comme il le détaille au magazine britannique The Blizzard en 2013 : “Je vais alors voir Dario (un des arbitres de touche, ndlr) en sachant qu’il ne savait rien ! Pourquoi ? Si vous allez voir l’assistant, tout le monde comprend que c’est parce qu’il va vous dire quelque chose. Je vais donc voir Dario et lui dis juste ‘concentré !’ Je me retourne, m’approche de Zidane et sors le carton rouge. (…) C’était une sorte de feinte.”

Le 4e arbitre arbitre a-t-il eu recours à la vidéo sur un écran de contrôle situé au bord du terrain ? Négatif, selon Horacio Elizondo : “Après le match, je suis retourné lui demander, parce que des gens disaient qu’il aurait pu le voir sur un écran. Mais il a continué à me dire qu’il l’avait vu sur le terrain. Et nous avons vu des images montrant que le quatrième arbitre était tout le long de l’action à son poste, au milieu du terrain. À aucun moment il n’était ailleurs”.

Ce qui n’est pas l’avis du camp tricolore. Arsène Wenger, en direct sur TF1, décrypte : “Ils essaient de faire intervenir le 4e arbitre sur la télé”.

En conférence de presse d’après-match, Raymond Domenech dégaine en ironisant : “On vient d’instaurer l’arbitrage vidéo parce que c’est le quatrième arbitre qui a rapporté les faits. L’arbitre de touche n’avait rien vu. C’est une nouvelle règle qui est mise en place. Vive la vidéo dans le football !”

Plus tard, une enquête FIFA assure que le quatrième arbitre a vu la scène de ses propres yeux.

Pour l’anecdote, dix mois plus tard, le carton rouge adressé à Zinedine Zidane est dédicacé par l’arbitre et offert à Nestor Kirchner, le président argentin de l’époque… qui nomme l’homme en noir au gouvernement en 2007, comme le note Le Parisien.

Trezeguet rate son TAB, des joueurs esquivent la séance

Réduits à dix, les Bleus conservent le match nul jusqu’à la fin de la prolongation (1-1). Place aux tirs au but.

Tout le monde marque… sauf David Trezeguet. Quatrième tireur, l’attaquant tricolore – entré en jeu – voit sa frappe s’écraser sur la barre transversale de son coéquipier Buffon. Echec de l’auteur du but en or lors de la finale France-Italie à l’Euro 2000 et de celui qui a mis son TAB contre l’Italie en quart de finale de la Coupe du monde 1998.

Face à Fabien Barthez parti trois fois du bon côté, Fabio Grosso termine le travail avec un 5/5 pour l’Italie qui décroche son quatrième sacre mondial.

La France perd sa première finale dans une grande compétition après 1984, 1998 et 2000.

Zidane confie : “Ce tir au but, je l’ai vu tout seul, sur une petite télé, ce n’était pas un moment génial“. Et de préciser à Michel Denisot : “Dans le vestiaire, ce n’est pas facile surtout quand il va y avoir la séance de tirs au but. Vous n’êtes pas seul au monde mais vous l’êtes quand même. Le sort des tirs au but, vous savez, un jour c’est pour vous, un jour c’est contre vous. Je ne pense pas que, même si j’avais tiré mon penalty, cela aurait changé quelque chose. Je ne peux pas vous dire avec certitude que cela aurait changé quelque chose si j’avais été sur le terrain les dix dernières minutes. Peut-être que oui, peut-être que non.”

Inconsolable, David Trezeguet fond en larmes. Gianluigi Buffon le connaît bien. Les deux joueurs jouent ensemble en club : “On en frappait quelquefois après l’entraînement. Il m’arrivait de lui en arrêter, pour lui ce n’était pas une situation idéale.”

David Trezeguet : “Après mon penalty raté, Maradona est venu me réconforter. On a beaucoup parlé ce soir-là, ça m’a permis de mieux digérer la défaite. Ce soir-là, le plus grand de tous les temps est venu me réconforter alors que Domenech n’est même pas venu m’adresser un mot…”

Pour l’anecdote, Wiliam Gallas révèle sur RMC qu’il devait être le dernier à exécuter son tir au but : “A la Coupe du monde 2006, j’étais le 5e tireur, personne ne le savait. Il y a des joueurs qui ne voulaient pas tirer. Dès qu’il y a eu la séance de tirs aux buts, des joueurs ont enlevé leurs chaussures”.

Échange secret entre Zidane et Chirac

22h32. Coup de sifflet final. Lors de la cérémonie protocolaire, les Bleus s’échappent en file indienne quand Fabio Cannavaro s’apprête à soulever la Coupe du monde.

Seul un titulaire – Thierry Henry – et cinq remplaçants – Dhorasso, Coupet, Landreau, Givert et Boumsoung – assistent à la remise du trophée. Et ce malgré la demande de Raymond Domenech aux Bleus de rester.

A la fin du match, Jacques Chirac descend dans les vestiaires pour s’isoler avec Zidane pendant 10-15 minutes comme le raconte Jean-Baptiste Guégan, co-auteur du livre “La République du Foot”.

Un échange secret entre les deux hommes dont le contenu n’a jamais fuité. Le chef de l’Etat évoque ce moment dans les colonnes de Ouest-France en 2010 : “La Coupe du monde en Allemagne m’offrira la possibilité de suivre un parcours exceptionnel, terminé sur un coup du sort dans les circonstances que l’on sait. J’aurai, à l’issue de la finale perdue, une conversation privée avec Zinedine Zidane, dans le vestiaire. Un échange intense. Un échange que je garde en mémoire. Un échange avec un homme blessé, pour lequel j’ai depuis plus de dix ans, énormément d’estime”.

Zidane s’excuse dans le vestiaire, Domenech le fait applaudir 

Dans le vestiaire, Zidane s’excuse auprès de ses coéquipiers comme il le raconte en 2010 dans “El Pais” : “Après le match, je suis entré dans le vestiaire et je leur ai dit : ‘Pardonnez-moi. Cela ne change rien mais je vous demande pardon’. Mais à lui (Materazzi) je ne peux pas. Jamais, jamais… Ce serait me déshonorer… Je préfère mourir'” Et de préciser : “Si ça avait été Kaka, un type normal, un type sympa, bien sûr que j’aurais demandé pardon. Mais à ce type-là…”

Et Jean-Alain Boumsong de préciser dans France Football : “Quand on arrive dans le vestiaire, on prend nos téléphones et on nous dit ce qu’il s’est passé parce qu’on ne sait pas vraiment ce que Zizou a fait. Lui est là, il est profondément abattu. Le président Chirac descend nous voir et tient un discours assez cool. Il nous fait part de sa fierté pour le parcours que l’on a réalisé. Et puis il y a les excuses de Zizou pour avoir un petit peu lâché ses partenaires par ce geste stupide. Il demande pardon à tout le monde. Raymond Domenech aussi prend la parole.”

Le sélectionneur a un mot pour tous et fait applaudir son capitaine, comme il le raconte dans son autobiographie “Tout seul” : “Je tiens à vous remercier pour tout ce que vous avez accompli tout au long de ce parcours, avec une attention spéciale pour Zizou. Ce qui lui est arrivé est très grave, très lourd, mais c’est comme ça, et doit ne pas nous faire oublier que Zizou a fait une immense carrière. Je vous demande donc de l’applaudir.”

► Voici les images captées par Vikash Dhorasoo avec sa caméra dans l’intimité du vestiaire le jour de la finale.

Sur l’exclusion de Zidane, les réactions des joueurs sont partagées. Reproche de Lilian Thuram : “Dans la situation, le fautif c’est Zizou” tout comme Claude Makelele à demi-mots : “Je lui pardonne, mais d’un côté, je ne lui pardonne pas avec lui on gagnait la coupe“.

Même son de cloche du côté de Willy Sagnol – en pleurs dans les bras de Barthez à la fin du match – qui lui en veut : “Comment je vais aller lui dire que j’ai les boules contre lui, contre Zizou ? Comment je pouvais aller lui dire ça ?! C’est humain. Mais Zizou était déjà tellement au trente-sixième dessous… Et puis, même, tu n’es pas trop bête non plus, donc tu vas te souvenir de certaines choses : son match contre le Brésil en quart de finale, son retour un an avant le Mondial sans lequel on n’y allait pas…”

Et de préciser à RMC que ce geste laisse des traces entre les deux hommes : “On ne s’est pas parlé pendant presque deux ans. En 2008, après le championnat d’Europe, je devais me marier. C’est ma femme qui m’a dit de le faire venir. Je l’ai rappelé. Il ne pouvait pas venir le soir, à la fête, mais il m’a fait le plaisir de venir en fin de matinée. On a pris un apéritif ensemble. On a bien discuté, puis la vie est repartie.”

De son côté, Thierry Henry met le collectif en avant : “On a gagné ensemble, on a perdu ensemble”

Et Barthez de conclure dans L’Equipe : “Est-ce qu’on lui en veut ? Moi pas du tout. Au contraire, moi je m’en veux. De ne pas l’avoir sorti du trou. C’était à nous de le sortir du trou. Une fois qu’il a pris ce rouge, c’était à nous de remporter… C’est là où je m’en veux. C’est un truc que je n’ai pas digéré, 15 ans après. Plus que d’aller gagner un deuxième titre personnel, c’était de le gagner avec lui.”

Est-ce humain de lui en vouloir ? Réponse cash du gardien : “Si t’es un gros connard, c’est humain.”

Zidane élu meilleur joueur du Mondial

Raymond Domenech rêvait d’une autre sortie de Zidane : “C’est dommage et c’est triste de finir ainsi alors qu’il a fait une très grande Coupe du monde. J’aurais préféré le sortir, moi, à cinq minutes de la fin afin qu’il reçoive l’ovation qu’il méritait. Mais voilà…” Et de préciser à L’Equipe en 2010 : “Parce que pour moi on allait marquer. Alors je l’aurai sorti devant un milliard de téléspectateurs, 80.000 spectateurs, et même les Italiens l’auraient applaudi. C’est une vraie erreur, j’aurais dû le mettre dans la confidence”.

Ce qui n’empêche pas Zizou d’être élu meilleur joueur de cette Coupe du monde par la FIFA, un choix arrêté après les demi-finales.

Et l’homme de la finale ? Pour la FIFA, il s’agit de Pirlo. Mais pas pour Raymond Domenech : “C’est Materazzi. En finale de Coupe du Monde, tu marques un but, tu fais virer le meilleur joueur adverse et tu marques ton tir au but…”

Materazzi, une personne avec qui William Gallas ne partira pas en vacances : “Quand vous gagnez avec de la triche, c’est inadmissible. J’accepte quand l’équipe adverse gagne loyalement mais de cette façon-là, non (…) Vous savez, quand vous voyez un joueur comme ça (Materazzi, ndlr) vous avez envie de lui péter la gueule. C’est de la triche mais ce sont les Italiens.”

Parmi les autres réactions, celle de Fidel Castro : “Je n’approuve pas qu’on ait sanctionné l’Algérien. Je l’ai vu et il a dû fortement être insulté pour réagir ainsi.”

Celle de son sélectionneur en 1998, Aimé Jacquet : “Zinedine est un réactionnel. Materazzi le savait…”

Enfin, Nicolas Anelka (non sélectionné) : “Quand j’ai vu son coup de boule, je ne devrais pas dire ça, mais j’ai eu deux fois plus de respect pour lui. Les banlieusards ont dû apprécier”.

Pour l’aneccdote, de nombreux médias préparent leur une sur Zidane mais se retouvent “coincés” à devoir changer leur angle avant le bouclage pour envoyer à l’impression, à l’image de France Football.

L’équipe de France a failli défiler sur les Champs-Elysées

Le lendemain, le 10 juillet 2006, les joueurs auraient dû défiler à Paris le lundi même en cas de défaite.

Une demande de l’Elysée que Raymond Domenech refuse comme il le détaille dans le documentaire “Sur la route du derby” diffusé sur L’Equipe en 2017 : “Ils voulaient qu’on défile sur les Champs-Elysées en 2006. J’ai dit : ‘Attendez, je ne suis pas Stéphanois, je ne défile pas si j’ai perdu (rires). C’est pas possible, je n’y arriverai pas !’ L’Elysée nous a appelés, le président de la République (Jacques Chirac à l’époque, ndlr) m’a mis la pression. J’ai dit : ‘Non, ne comptez pas sur moi. Si on ne gagne pas, je ne défile pas.’”

Pas de parade sur la plus belle avenue du monde donc, mais une réception à Paris et un déjeuner à l’Elysée tout de même avec le président Jacques Chirac le 10 juillet 2006.

Après avoir mangé, les joueurs et le staff se rendent place de la Concorde… et font une apparition au balcon de l’hôtel de Crillon pour saluer des milliers de personnes venues les applaudir.

Là où il souriait le 3 juillet 2000 après son but en or lors de la finale de l’Euro contre l’Italie, David Trezeguet pleure à chaudes larmes six ans et une semaine plus tard.

Comme à son habitude, Fabien Barthez s’éclipse. Il est le seul joueur absent des festivités pour retrouver “son” monde, loin de l’agitation collective. Officiellement excusé “pour des raisons familiales”.

Lilian Thuram résume dans un sourire cette épopée en faisant allusion à l’ascension du glacier de la Grande Motte lors du stage préparatoire de Tignes : “C’était plus difficile d’aller en haut que d’aller en finale de la Coupe du Monde”.

Parmi les paris en cas de sacre des Bleus, celui de Thierry Roland qui promet de défiler nu sur la place de la Concorde. Ce n’est pas passé loin.

Après 1998, il faudra donc attendre 2018… et la deuxième étoile pour voir l’équipe de France de football de nouveau défiler sur les Champs-Elysées dans un bus à impériale pour célébrer son titre avec plusieurs centaines de milliers de supporters dans la rue.

Zidane et Materazzi sanctionnés par la FIFA

Le 18 juillet 2006, Zidane et Materazzi sont auditionnés par la FIFA.

Résultat : Zidane écope de trois matches de suspension et 4.800 euros d’amende et Materazzi de deux matches et 3.200 euros d’amende.

Selon la FIFA, il ressort de l’audition des deux joueurs que Zidane aurait réagi à des insultes comme “Putain de ta mère” et “Putain de ta soeur” mais en aucun cas à des propos “à caractère raciste”.

Cannavaro Ballon d’or et chambré par ses coéquipiers

Après ce Mondial 2006, le foot reprend sa routine.

Exemple avec cette pub mettant en scène Franck Ribéry et Luca Toni – coéquipiers au Bayern Munich – qui se chauffent dans les travées de l’Allianz Arena : “T’es champion du monde toi ?! Et tu me fais ça !?”

Fabio Cannavaro est sacré Ballon d’or 2006. Une récompense qu’il reçoit des mains de sa compatriote, l’actrice Monica Belucci. Sur le podium, le capitaine italien devance son coéquipier Gianluigi Buffon et Thierry Henry, finaliste du Mondial.

Un titre contesté par certains et même moqué (gentiment) par ses coéquipiers Del Piero et Totti : “Si j’avais été Cannavaro je n’aurais même pas pris le trophée. J’aurais dit à sa place : ‘Je vous adore mais le foot je le laisse aux autres, c’est pas pour moi…’”

Pour l’anecdote, le lendemain de la Coupe du monde, Cannavaro – accompagné de Zambrotta – apporte le trophée à Gianluca Pessotto, son ancien coéquipier hospitalisé après une tentative de suicide. L’ancien défenseur de la Juventus a sauté d’une fenêtre au siège du club. Un drame que la Squadra Azzura apprend au milieu de la compétition avant de la remporter.

UN TRUC DE FOOT©, ta dose d’anecdotes sur le football

Anecdotes incroyables, souvent drôles, parfois tristes, mais toujours véridiques : UN TRUC DE FOOT© est également à retrouver en podcast. Chaque semaine, une nouvelle histoire est racontée dans un épisode mis en ligne et à écouter avec le player audio ou sur ta plateforme préférée.

👉 Commander la BD
👉 Lire les anecdotes
👉 Écouter les épisodes via le player
👉 S’abonner au podcast
👉 Regarder les vidéos
👉 Picorer les brèves
👉 Sélectionner par thèmes
👉 Savourer les punchlines

Apple Podcasts, UN TRUC DE FOOTGoogle Podcasts, UN TRUC DE FOOTAmazon Music, UN TRUC DE FOOTSpotify, UN TRUC DE FOOTYouTube, UN TRUC DE FOOT

Volée en 1966, la Coupe du monde est retrouvée par un chien dans un buisson

Chris Waddle est pris pour le chanteur des Pink Floyd lors de son arrivée à l’OM

À cause du brouillard, un gardien de but joue tout seul pendant un quart d’heure sans s’en rendre compte

Bergkamp négocie une clause dans son contrat pour ne plus prendre l’avion avec Arsenal

Pelé : 50 anecdotes incroyables sur le roi du football

L’équipe de France a failli défiler sur les Champs-Elysées après la finale perdue lors de la Coupe du monde 2006

Andrés Escobar meurt assassiné après avoir marqué un but contre son camp avec la Colombie lors du Mondial 1994

Ils braquent Habib Beye, volent sa voiture et… le félicitent pour son match avec l’OM

VIDÉO – Le cheikh du Koweït descend sur le terrain pour faire invalider un but de la France au Mondial 1982

Des supporters emmènent le cercueil de leur ami au stade pour un dernier match

Marco Verratti déménage dès son arrivée à Paris car il ne peut pas voir les matches de son ancienne équipe

Bouba, un vrai éléphant, assiste aux matches de Monaco et devient la mascotte du club

Un supporter corse tire un coup de pistolet sur le ballon pour l’empêcher de franchir la ligne de but

Un fan de Liverpool se suicide alors que son équipe perd en finale de la Ligue des Champions

Johan Cruyff se fabrique son propre maillot des Pays-Bas à deux bandes pour masquer le sponsor lors du Mondial 1974

Ivre, un directeur de prison libère 142 détenus lors du Mondial 1970 après la qualification du Mexique

Il joue deux matches de foot le même jour, d’abord avec sa sélection puis avec le Bayern Munich

VIDÉO – L’arbitre Tony Chapron tacle un joueur lors d’un match de Ligue 1

La Coupe de France 1992 n’a pas de vainqueur

Michel Hidalgo victime d’une tentative d’enlèvement la veille du départ des Bleus au Mondial 1978 en Argentine

VIDÉO – Avant d’être chanteur, Julio Iglesias a été gardien de but du Real Madrid

Guy Roux paie un mystérieux supporter pour lui porter chance et Auxerre réalise le doublé Coupe-Championnat

Le premier but de l’histoire du football professionnel est marqué en 1888

Saint-Etienne défile sur les Champs-Elysées après avoir perdu en finale de la Coupe d’Europe 1976

Basile Boli n’aurait pas dû être sur le terrain pour marquer lors de Marseille – Milan en finale de la Coupe d’Europe 1993

VIDÉO – Le célèbre imposteur Rémi Gaillard parvient à soulever la Coupe de France avec Lorient après la finale

Ils doivent vendre un joueur au RC Lens pour pouvoir retourner dans leur pays

Kaiser, le plus grand footballeur à n’avoir jamais joué

VIDÉO – Just Fontaine marque ses 13 buts en Coupe du monde avec les chaussures d’un coéquipier de l’équipe de France

Un supporter fait 800km en scooter pour voir un match de Saint-Etienne et arrive… après le coup de sifflet final

Diego Maradona a-t-il vraiment joué un match de foot avec Pablo Escobar dans une prison ?

VIDÉO – Un supporter lyonnais tacle un joueur de Saint-Etienne en plein derby

Le premier match international de l’histoire du football accouche d’un triste 0-0

Un footballeur brésilien quitte son club parce qu’il est allergique à la neige

Il fait pipi dans son short avant chaque match pour se porter chance

Un joueur agressé par un supporter 19 ans après un match

La pire mascotte de l’histoire du football à l’origine d’une charte de bonne conduite

Marcos Tébar Ramiro est vendu 100 euros par le Real Madrid

Des soldats partent à l’assaut d’une tranchée en jouant au foot lors de la Guerre 1914-1918

Éric Cantona évite la prison grâce à Guy Roux

Iker Casillas fait perdre un million d’euros à son père

Un arbitre décapité en plein match par des supporters

VIDÉO – Un arbitre exclut les ramasseurs de balle lors d’un match de Ligue 2

Les footballeuses allemandes remportent l’Euro féminin et reçoivent… un service à café

VIDÉO – Le coup du scorpion de René Higuita, le gardien de la Colombie

Un match interrompu à cause d’OVNIS en 1954

Il fait croire qu’on l’a enlevé pour sécher l’entraînement

VIDÉO – Un gardien de but complètement fou fait un bonhomme de neige en plein match

Johan Cruyff oublie de faire son rituel et perd la finale de la Coupe d’Europe 1969

Le PSG fait appel à un marabout pour gagner un match de Ligue des Champions

Le match le plus ennuyant de l’histoire du football

Jean-Pierre Adams, joueur de l’équipe de France, est mort après 39 ans de coma

Un arbitre marque volontairement un but pour sauver l’honneur d’une équipe

Il assiste à la naissance de sa fille en 1re mi-temps et marque un triplé en 2e période

Un match de football reporté 33 fois à cause du mauvais temps

Jamie Vardy doit sortir avant la fin des matches à cause de son bracelet électronique

Eusébio et ses coéquipiers s’électrocutent dans un bain à remous

Onze joueurs tués par la foudre en plein match de football

VIDÉO – Il se tue en célébrant son but lors d’un match de football

VIDÉO – Ronaldo joue avec des couches pendant une compétition avec le Brésil

Un détenu refuse de sortir de prison pour pouvoir rencontrer Totti

Le FC Nantes maraboute sa pelouse et reste invaincu pendant 5 ans à domicile

VIDÉO – Un supporter remplace un joueur de West Ham et marque un but

Les joueurs de l’OM passent la nuit en prison avec la Coupe de France

Xavi accepte de jouer au Milan AC, sa mère refuse

La douane détruit le maillot de Trezeguet porté contre le Brésil en finale de la Coupe du monde 1998

Des timbres de Zlatan Ibrahimovic à son effigie en Suède

Ils offrent “Mein Kampf” à Noël à leur coéquipier allemand, Dietmar Hamann quitte Newcastle au mercato

La gaffe de Joe Cole lors de son arrivée au LOSC en 2011

Pour des raisons économiques, Raúl quitte l’Atlético pour rejoindre le club rival du Real Madrid

Relégué en Serie D avec Parme, Lucarelli tient sa promesse de rester jusqu’à la remontée du club dans l’élite

VIDÉO – Il lance une chauve-souris morte sur le terrain pour porter la poisse à l’équipe adverse

Serge Blanco est le premier buteur de l’histoire au Stade de France

VIDÉO – Ronaldo doit se faire appeler Ronaldinho lors des JO 1996 avec le Brésil

VIDÉO – Rayan Cherki est repéré par l’OL alors qu’il jongle sur un parking

VIDÉO – Fabien Barthez tacle Dimitri Payet par derrière lors d’un entraînement à Nantes

VIDÉO – Serge Aurier traite de “fiotte” Laurent Blanc, son entraîneur au PSG

VIDÉO – Zidane n’exclut pas d’entraîner le PSG un jour

L’anecdote incroyable sur Claude Makelele et la fille de Suaudeau, son entraîneur à Nantes

VIDÉO – Karim Benzema et sa déclaration incroyable pour sa première avec les pros à Lyon

Didier Deschamps refuse que la Juventus enfile un maillot rose, “la couleur des gays”

VIDÉO – Michel Platini avoue une “magouille” lors de la Coupe du monde 1998 remportée par les Bleus

Bernard Tapie recrute Fabien Barthez à l’OM sans l’avoir vu jouer

Rio Mavuba joue sans papier pour sa première sélection avec l’équipe de France

Pourquoi y a-t-il une panthère noire sur certains logos de Saint-Etienne ?

Grégory Coupet se blesse chez lui avec une étagère, il doit déclarer forfait pour le derby OL-ASSE

La malédiction de Benfica après le sort jeté par l’entraîneur Béla Guttmann

Il fait 5.000 km en avion pour jouer au Sénégal et apprend que le match a été délocalisé en France

Andrea Pirlo et son incroyable après-midi avant de remporter le Mondial 2006 avec l’Italie

VIDÉO – L’arbitre lui donne une tape amicale dans le dos, le joueur simule une faute

Cavani sort un sans-abri de la rue et lui offre un CDI

VIDÉO – Michel Platini compte une sélection officielle avec le Koweït après avoir joué un match avec ce pays

Avec Barcelone, Dani Alves a remporté plus de trophées qu’il n’a marqué de buts

Pelé doit son vrai nom Edson Arantes do Nascimento à un inventeur américain

VIDÉO – Décimé par le Covid, Belenenses débute un match à neuf joueurs et doit déclarer forfait après plusieurs blessures

Le sélectionneur de la Corée du nord a-t-il été condamné aux travaux forcés après son élimination du Mondial 2010 ?

Sans pitié, Oliver Kahn arrête les tirs des enfants lors d’un événement caritatif

Après avoir perdu tous ses cheveux à cause d’une maladie, Pierluigi Collina est interdit d’arbitrer durant trois mois

VIDÉO – Le record incroyable du gardien José Luis Chilavert durant un match

Un arbitre sort une culotte rouge au lieu d’un carton rouge pour expulser un joueur

VIDÉO – Claude Makelele et sa déclaration mythique avant France-Brésil lors de la Coupe du monde 2006

L’anecdote incroyable de Peter Crouch au karting avant la finale de la Ligue des Champions avec Manchester United

Ivan Zamorano est le premier joueur à porter ce numéro de maillot

VIDÉO – Martin Palermo se blesse gravement en voulant célébrer son but avec les supporters de Villareal

Le Milan AC préfère Dugarry à Zidane et le recrute

VIDÉO – Armé, le président du PAOK entre sur le terrain pour s’en prendre à l’arbitre

VIDÉO – Une séance de tirs au but quasi-parfaite avec… 33 tirs réussis

Après avoir appelé ses filles “Mara” et “Dona”, un couple appelle son fils “Diego”

14 jeunes du centre de formation de l’OM ratent leur bac la même année

Bernard Tapie fait croire qu’Abedi Pelé a le sida pour l’empêcher de signer à Monaco et le recruter à l’OM

Le FC Nantes et son incroyable record d’invincibilité dans le championnat de France

VIDÉO – Ribéry, Kroos et Robben jouent à “pierre-feuille-ciseaux” pour choisir le tireur du coup franc avec le Bayern Munich

Le pari fou du grand-père d’Harry Wilson sur son petit-fils lui rapporte 150.000 euros

Le score le plus lourd dans l’histoire de football

Sonny Anderson est recruté sur un malentendu au Servette de Genève

Un canular fait croire que Neymar peut jouer avec l’Algérie au Mondial 2010

Le Cameroun sanctionné pour avoir joué avec une combinaison short-maillot d’une seule pièce

Le surnom de Pelé vient d’une référence à un gardien de but

Des supporters de Millwall se bagarrent entre eux sans savoir qu’ils sont du même club

Le logo du Bayern Munich est transformé en croix gammée pendant la dictature nazie

En cinq ans, Xabi Alonso remporte cinq trophées majeurs

Sergio Agüero marque avec Manchester City, son ancien club touche de l’argent

Zlatan Ibrahimovic et son incroyable record en Ligue des Champions

VIDÉO – Un gardien détient le record du but le plus lointain en marquant depuis un six mètres

Lusail accueille la finale de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, une ville construite quelques mois auparavant

VIDÉO – Gary Lineker se chie dessus pendant un match du Mondial 1990 avec l’Angleterre

Guy Roux s’est vu offrir une île par Fidel Castro s’il parvenait à populariser le football à Cuba

Cristiano Ronaldo a un musée dédié à lui-même sur l’île de Madère

Marcel Dib part au Brésil pour superviser un joueur pour l’OM, il reste bloqué deux jours à la douane

VIDÉO – Roy Keane patiente trois ans pour se venger d’Alf-Inge Haaland avec un tacle assassin

M’Baye Niang se fait contrôler sans permis de conduire et tente de se faire passer pour un coéquipier du Milan

VIDÉO – Insulté par le public, l’arbitre chambre les spectateurs lors d’un match de Coupe de France

VIDÉO – Le match de Cristiano Ronaldo contre Manchester United qui le fait signer chez les Red Devils

VIDÉO – Steve Morrow se casse le bras en célébrant un titre avec ses coéquipiers d’Arsenal

VIDÉO – Le geste fair-play de Paolo Di Canio avec West Ham

Lens refuse de recruter Robert Lewandowski en 2007

VIDEO – Guy Roux affronte Auxerre en tant que joueur lors d’un match amical en 1961

La moitié des footballeurs finissent ruinés après leur carrière

Un Brésilien appelle son fils “Zidane Henry Barthez” juste après la Coupe du monde 2006

Robbie Keane se blesse gravement en regardant la TV dans son canapé

L’entraîneur de l’OM Alain Perrin limogé pour “harcèlement sexuel sur plusieurs employées et exhibition sur le lieu de travail”

Pelé marque quatre buts pour son premier match avec Santos à l’âge de 15 ans

VIDÉO – Waldemar Kita donne un coup de tête à un supporter du FC Nantes

Saúl Ñíguez veut se faire enlever un rein pour rejouer plus vite avec l’Atlético de Madrid

VIDÉO – Mathieu Valbuena insulte des enfants qui touchent à sa Lamborghini à Marseille

VIDÉO – Il signe son premier contrat professionnel à l’âge de 20 mois

VIDÉO – Barbade-Grenade : le match le plus absurde de l’histoire du football

Rémy Vercoutre : “Un jour au restaurant j’ai vu Hugo Lloris faire des plongeons au-dessus de la cloche à fromage”

Le Vatican possède sa propre équipe de football international

La (mauvaise) blague de Franck Ribéry à Mathieu Valbuena à l’OM

VIDÉO – Neil Armstrong voulait emmener un ballon de football sur la lune en 1969

Bernard Tapie traite Pascal Praud de “connard” et le frappe au visage

Vendu par le PSG, Nicolas Anelka est racheté par le PSG… 40 fois plus cher

VIDÉO – Haris Belkebla montre ses fesses en direct sur Twitch, il est viré de l’équipe d’Algérie

Les contrats à vie de Raúl, Casillas et Iniesta avec leur club

Le premier match de football de l’histoire

Philipp Lahm séduit par le Bayern Munich quand il était ramasseur de balles

Griezmann, Ben Yedder, M’Vila, Mavinga et Niang font le mur avec les Bleuets en 2012

Mathieu Valbuena et son T-Shirt vert alors qu’il joue à Lyon

VIDÉO – Ils pendent un mannequin de Mathieu Valbuena au Vélodrome pour son retour à Marseille avec Lyon

Didier Ndong, le roi de la relégation

Mourinho se cache dans un panier à linge pour pouvoir faire la causerie à ses joueurs avant un match

Jérémy Morel signe à l’OM avec les couleurs du PSG

Éric Di Meco est invaincu avec l’équipe de France

Recruté par l’OM, il reste 15 jours à Marseille avant d’être revendu

Rio Ferdinand se blesse en jouant à la PlayStation

George Weah est le seul joueur africain sacré Ballon d’or

VIDÉO – Ils jouent un match de football international totalement nus

VIDÉO – Pelé joue dans le film “À nous la victoire” avec Stallone

VIDÉO – Edouard Mendy est au chômage quand il est repéré par l’OM

VIDÉO – Mohamed Jdidi doit tirer son penalty six fois avant de marquer

Les familles Maldini, Busquets et Sanchís sont les seules dont le père et le fils ont gagné la LDC

La pub de Ronaldinho pour Nike est la première vidéo à être vue plus d’un million de fois sur YouTube

VIDÉO – La vente aux enchères du brassard de Cristiano Ronaldo permet de sauver un bébé malade

VIDÉO – José Anigo et des membres du staff de l’OM jouent dans “Plus belle la vie”

Jack Grealish et ses chaussures porte-bonheur

Rennes accuse l’OM d’avoir empoisonné ses joueurs avec un jus d’orange en 1991

Le mot “Kop” vient d’une bataille perdue par les Britanniques

Gary Lineker est le seul joueur à n’avoir pris aucun carton rouge et aucun carton jaune durant sa carrière

La Fiorentina joue avec des croix gammées sur son maillot en 1992

VIDÉO – Le Rwanda interdit la sorcellerie après ce match en 2016

VIDÉO – Pelé est le plus jeune buteur de l’histoire de la Coupe du monde

Il tue son ami car ils ne sont pas d’accord pour savoir qui est le meilleur entre Messi et Ronaldo

VIDÉO – Un joueur gaffe en remerciant sa femme et… sa “petite amie” en direct à la télévision

VIDÉO – Un arbitre siffle la fin du match alors qu’il reste plusieurs minutes à jouer lors de la CAN

Alessandro Nesta contraint de signer au Milan AC alors qu’il voulait rester à la Lazio

VIDÉO – L’OM joue avec le maillot third d’Auxerre lors d’un match de championnat

L’équipe brésilienne de Chapecoense s’envole pour disputer la finale de la Copa Sudamericana, l’avion s’écrase faisant 71 morts

Hugo Lloris et sa prime incroyable avec Tottenham

VIDÉO – La stat incroyable de Ronaldo et ses dribbles face aux gardiens pour marquer

Le pari fou du père de Ryan Tunnicliffe sur son fils lui permet de toucher le jackpot

La collection incroyable des vignettes Panini de l’équipe de France en 1993

VIDÉO – Serge Aurier remplace le gardien la Côte d’Ivoire, blessé après une boulette incroyable lors de la CAN

Le président d’un club moldave tente d’écraser un arbitre avec sa jeep sur le terrain

Il s’enfuit au moment de signer son contrat avec Sochaux ne supportant pas le “choc culturel”

Luis Monti est le seul joueur ayant joué deux finales de Coupe du Monde avec deux sélections différentes

VIDÉO – Champion du monde avec la France en 1998, Stéphane Guivarc’h est devenu vendeur de piscines

Nicolas Anelka gifle le journaliste de L’Équipe Sébastien Tarrago après un entraînement au PSG

Sur le point de signer au LOSC, Park Chu-young s’enfuit de Lille pour rejoindre Arsenal

Le record d’affluence est de 200.000 spectateurs lors de la “finale” du Mondial 1950 perdue à domicile par le Brésil

Il se (re)fait les croisés en s’amusant au restaurant avec des coéquipiers

VIDÉO – Totti s’échauffe seul sous un déluge de pluie, entre à la mi-temps et offre la victoire à la Roma

Gravement blessé, le gardien Bruno Valencony rejoue avec Bastia grâce à un marabout

Franz Beckenbauer a failli signer au PSG en 1975

Kristine Lilly détient le record du nombre de sélections en équipe nationale

Il joue avec le n°47 pour que ses initiales et son numéro fassent “AK-47”

Le président Sam Hammam peut changer la composition de l’équipe de Wimbledon avant le coup d’envoi

Thiago Silva et les clauses incroyables de son contrat avec le PSG

Ronaldinho et sa clause “boîte de nuit” dans son contrat avec Flamengo

Pourquoi l’Italie joue avec un maillot bleu ?

VIDÉO – Alessandro Florenzi marque un but pour la Roma et monte dans les tribunes pour embrasser sa grand-mère

Fabio Capello se fait payer pour participer à des matches de charité organisés par Messi

Zidane donne un coup de pied dans une porte des vestiaires, le club encadre sa marque de crampons

VIDÉO – Atteint d’un cancer, il entre en jeu sous une haie d’honneur

Yoann Gourcuff se blesse en promenant son chien à Lyon

Le destin tragique de Piermario Morosini qui meurt durant un match après avoir perdu toute sa famille

VIDÉO – Pelé est le plus jeune champion du monde de l’histoire

VIDÉO – Fabrice Apruzesse joue avec l’OM alors qu’il est chauffeur-livreur et évolue avec la réserve

VIDÉO – Mesut Özil et son geste technique incroyable

Le gardien Peter Shilton est le joueur ayant joué le plus grand nombre de matches

Roberto Firmino bénéficie d’une clause libératoire sauf… pour aller à Arsenal

Neymar touche une prime d’éthique de 500.000 euros par mois avec le PSG

VIDÉO – Diego Maradona et ses jongles incroyables de la tête

VIDÉO – La célébration mythique de Paul Gascoigne à l’Euro 1996 avec l’Angleterre

VIDÉO – Le Real Madrid de CR7 est la première équipe à faire quatre changements dans un match

VIDÉO – Lyon doit jouer un derby avec le short des joueurs de Saint-Etienne

Le Bayern Munich sauve le Borussia Dortmund de la faillite

VIDÉO – Ancien gardien de l’équipe d’Allemagne, Tim Wiese est devenu catcheur

Ulrich Le Pen est devenu vendeur à Decathlon après sa carrière

Balotelli et Aubameyang se tirent dessus au pistolet à billes avec Milan

La clause “anti-poids” de Neil Ruddock dans son contrat avec Crystal Palace

Raúl est le joueur de champ ayant joué le plus de matches sans prendre aucun carton rouge

La prime incroyable de Gervinho en Chine

L’anecdote de Chaker Alhadhur lors de son retour avec Ajaccio après la CAN où le défenseur a joué gardien

Rafael van der Vaart touche une prime pour ne pas jouer avec des chaussures rouges au Betis Séville

La mère de Gabriel Jesus gère l’argent de son fils

Le sélectionneur de l’Argentine ne veut pas de joueurs aux cheveux longs dans son équipe

Guy Roux interdit à Djibril Cissé de rouler avec sa Ferrari à Auxerre

Le sélectionneur du Mexique interdit à ses joueurs d’avoir des relations sexuelles lors du Mondial 2014

VIDÉO – Gabriel Martinelli prend deux cartons jaunes dans la même action avec Arsenal

Gareth Bale et sa banderole provocatrice : “Pays de Galles, Golf, Real Madrid”

VIDÉO – L’hymne de la Ligue des Champions est chanté dans les trois langues officielles de l’UEFA

VIDÉO – Fabinho possède 6 doigts à chaque main

Darius Vassell se blesse en perçant son ampoule au pied avec une perceuse

Lionel Letizi se blesse en jouant au Scrabble quand il est gardien du PSG

VIDÉO – Le plus beau but de Pelé

VIDÉO – Le premier carton rouge de l’histoire est sorti lors du Mondial 1974 contre Carlos Caszely lors de Chili-Allemagne

Les chaussures de foot des adversaires de l’OM disparaissent mystérieusement du Vélodrome avant leur match en Ligue Europa

Pourquoi Pelé porte le n°10, numéro de maillot devenu mythique ?

L’incroyable malédiction d’Aaron Ramsey depuis le début de sa carrière

VIDÉO – La plus large défaite de l’histoire du Brésil

VIDÉO – Un fan court 8 km après le bus des joueurs d’Arsenal

VIDÉO – L’OM fait appel au directeur d’un supermarché pour traduire la conférence de presse de Marcelo Bielsa

Stéphane Porato pète les plombs et s’en prend à l’arbitre après un but refusé pour l’OM

Le premier échange de maillots a lieu en 1931 entre les Français et les Anglais

Plusieurs joueurs du Milan AC portent leur année de naissance sur leur maillot

VIDÉO – Edgar Davids porte le n°1 pour tenter de lancer une “mode”

Il appelle sa fille Lanesra en hommage à son équipe favorite

Emerson se blesse à l’entraînement en jouant gardien de but avec le Brésil la veille du Mondial 2002

Le record incroyable de Thierry Henry en Premier League

Après son transfert raté au Havre, Adriano invite 18 prostituées dans un hôtel

Le maillot “politique” de l’Ukraine lors de l’Euro 2021

VIDÉO – Elle inscrit trois buts contre son camp en 30 minutes

Les joueuses d’une équipe amateur taclent et maîtrisent des voleurs venus visiter leurs vestiaires

Pierluigi Collina est le seul arbitre présent sur une jaquette d’un jeu vidéo

Alors qu’il doit entrer en jeu, Ousmane Dembélé se rend compte qu’il a oublié de mettre son maillot

VIDÉO – Le record du triplé le plus rapide de l’histoire du football inscrit en moins de deux minutes

Kayode perd 30% de son salaire s’il arrive ivre à l’entraînement avec l’Austria Vienne

Alex Ferguson interdit à ses joueurs de porter des chaussures aux couleurs vives

Pourquoi Ronaldo porte le n°99 au Milan AC ?

Dunga interdit à ses joueurs de l’équipe du Brésil de se lever de table avant leur capitaine

VIDÉO – Didier Drogba refuse de signer son contrat avec le PSG car les dirigeants le font attendre trop longtemps

VIDÉO – Il marque de la main avant d’avouer, sous la pression de l’OM, à l’arbitre qui annule le but

Il marque et dévoile un message de paix le jour de la déclaration de guerre de la Russie contre l’Ukraine

VIDÉO – Il détient le record du monde du nombre de jongles consécutifs en 24h

VIDÉO – Cristiano Ronaldo a des statues à son effigie

Miroslav Klose est le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du monde

Il reçoit une maison en Lego à la place d’une vraie propriété car la clause de son contrat est floue

Nancy ne conserve pas Diego Forlán pour un prétendu manque de gnaque

Pep Guardiola interdit à ses joueurs de boire du Coca-Cola

Raymond Domenech se sert de l’astrologie pour sélectionner les joueurs de son équipe

Paolo Di Canio interdit à ses joueurs de chanter sous la douche à Sunderland

Le PSG refuse Samuel Eto’o en 1995

Neymar et les deux clauses incroyables de son contrat avec Barcelone

Pléa et Runarsson sont les premiers joueurs de Ligue 1 à offrir une partie de leur salaire à une association

Un million d’Égyptiens votent pour Mohamed Salah lors de l’élection présidentielle en 2018

Pourquoi Mario Balotelli porte le maillot n°45 ?

VIDÉO – Les joueurs de Naples et de Barcelone brandissent un message contre la guerre en Ukraine

Le Brésil est la seule nation à avoir participé à toutes les éditions de la Coupe du monde

Pourquoi Karim Benzema porte un bandage à la main ?

Gravement blessé d’une balle toujours logée dans sa tête, il rejoue au football

VIDÉO – Thierry Henry se fait gifler par un fan

Kalman Gerencseri est le plus jeune joueur ayant participé à un match de première division en France

Les joueurs de la Côte d’Ivoire sont envoyés dans un camp militaire après une mauvaise CAN

Le sélectionneur de l’équipe d’Angleterre interdit à ses joueurs d’échanger leurs maillots avec les Argentins lors du Mondial 1966

Apple Podcasts, UN TRUC DE FOOTGoogle Podcasts, UN TRUC DE FOOTAmazon Music, UN TRUC DE FOOTSpotify, UN TRUC DE FOOTYouTube, UN TRUC DE FOOT

Ta dose d’anecdotes sur le football ! Histoires incroyables, souvent drôles, parfois tristes, mais toujours véridiques.