Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !
Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !

Le cheikh du Koweït descend sur le terrain pour faire invalider un but de la France lors du Mondial 1982

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

C’est l’un des plus gros scandales d’arbitrage de l’histoire de la Coupe du monde. Et sans doute le premier arbitrage diplomatique.

Nous sommes au Mondial 1982 organisé en Espagne. Après sa défaite lors du premier match face à l’Angleterre (3-1), la France de Michel Platini ne doit pas se rater ce lundi 21 juin face à la modeste équipe du Koweït… Ce pays de Moyen-Orient participe pour la première fois de son histoire à la phase finale d’une Coupe du monde.

Coup de sifflet dans les tribunes

Alors que les Bleus dominent facilement cette rencontre, Alain Giresse – seul face au gardien – inscrit le but du 4-1 à la 80e minute de jeu. Il ne reste plus qu’une dizaine de minutes à jouer, l’affaire semble entendue mais il se passe alors cette scène incroyable.

Les joueurs du Koweït protestent. Motif : ils disent avoir été trompés par un coup de sifflet venu des tribunes au moment de la passe décisive de Michel Platini.

Le cheikh du Koweït sur la pelouse

Filmé dans les tribunes du stade Valladolid, le cheikh du Koweït Fahad al-Ahmed al-Jaber al-Sabah ne cache pas sa colère. Il fait signe aux joueurs de quitter le terrain.

Et contre toute attente, celui qui est le frère de l’émir du Koweït et le président de la Fédération de football du pays, descend en personne sur la pelouse pour parler à ses joueurs et aux officiels.

But annulé et colère de Michel Hidalgo

Un coup de pression qui marche : l’arbitre revient sur sa décision et annule le but ! Du jamais vu à ce niveau.

Le sélectionneur tricolore Michel Hidalgo entre dans une colère noire. La Guardia Civil le repousse et lui interdit l’accès à la pelouse. C’est l’incompréhension sur le terrain mais aussi dans la voix des commentateurs français de la rencontre.

Après de longues minutes de confusion, l’arbitre soviétique Myroslav Stupa fait signe aux joueurs que le jeu reprend avec une balle à terre.

La rencontre est tendue et les Bleus se font peur avec un but du Koweït annulé pour hors-jeu.

Finalement, le match s’achève par un nouveau but de l’équipe de France signé Maxime Bossis, le seul de sa carrière internationale. Score final et officiel : 4-1.

Arbitre radié à vie

Quelques semaines plus tard, la FIFA radie à vie l’arbitre de la rencontre et le cheikh Fahad al-Ahmed al-Jaber al-Sabah écope d’un simple blâme et d’une faible amende en raison de son comportement antisportif.

Pour les Bleus, on connaît la suite dans ce Mondial 82 avec un autre match où ils ne sont pas gâtés par l’arbitrage non plus : la bande à Platini échoue en demi-finale face à la l’Allemagne aux tirs au but à Séville. Mais ça, c’est une autre histoire.

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

Ta dose d’anecdotes sur l’histoire du football ! Histoires insolites souvent drôles, parfois tristes, mais toujours véridiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.