Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !
Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !

Un supporter lyonnais tacle un joueur de Saint-Etienne en plein derby

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

Les derbys sont très souvent des matches intenses, chauds, à enjeu. Ce sont les premières rencontres que l’on coche sur le calendrier de la saison à l’image des Lyon – Saint-Etienne.

Les matches entre ceux équipes sont généralement tendus sur le terrain et en tribunes ; et les derbys “amicaux” n’échappent à la règle. 

Il faut dire que ce concept de derby en guise de match de préparation avant le début de la saison est d’un genre particulier. Et ce n’est pas cette histoire qui prouve le contraire.

Nous sommes le samedi 7 juillet 1990. Comme avant chaque début du championnat de France, l’Olympique Lyonnais et l’AS Saint-Etienne s’affrontent en match amical de pré-saison. Une sorte de tradition estivale. 

Ce jour-là, le match se déroule sur la pelouse de Feurs, une commune du département de la Loire, située à égale distance entre les deux villes rivales.

Scène surréaliste

16.000 personnes sont au stade. Les supporters sont bouillants. Sur le terrain aussi la tension est palpable : un joueur de chaque équipe est exclu après une bagarre. Mais on n’a encore rien vu : alors que le score est de 1-1 en seconde période, une scène surréaliste se produit.

Raymond Domenech, alors entraîneur de cette équipe de l’OL, revient sur ce fait de jeu insolite dans le documentaire “Sur la route du derby” diffusé sur L’Equipe en 2017 :

“À un moment il y a un mec de Saint-Etienne qui déborde et qui part le long de la ligne de touche et il y a un spectateur qui rentre et qui le tacle. J’ai dit “un tacle parfait” (rires). Et de préciser : “Ça a fait rire tout le monde. Tu te dis : “Mais qu’est-ce qui arrive ?!” Tu vois le mec qui arrive… J’aurais pu le faire aussi.”

Amical ou pas, c’était le derby”

Le tacleur fou c’est Jean-Pierre Ciccarello. 23 ans à l’époque, l’ultra lyonnais vient faire le déplacement avec ses potes pour voir le derby… la suite se passe en une fraction de seconde, comme il le raconte au site Vice :

“À ce moment-là le score est d’un but partout. La seconde mi-temps a déjà redémarré depuis un moment. Moi, je suis toujours avec les autres supporters et on encourage l’équipe à fond. Lyon attaque dans la moitié de terrain de Saint-Étienne, mais perd la balle. Sur le contre des Verts, je m’aperçois que leur attaquant David Brockers part tout seul sur le côté. Ni une ni deux, je saute la barrière qui nous sépare de la pelouse et je vais le tacler !” (…) Ça a été rapide, instinctif ! Amical ou pas, c’était Saint-Étienne, c’était le derby.”

David Brockers, la victime du tacle, vient d’entrer en jeu à la mi-temps. C’est une jeune recrue de l’ASSE qui ne fera qu’une seule apparition en match officiel avant de disparaître des radars.

Après cet acte anti-sportif, le match est arrêté plusieurs minutes dans la confusion générale avant finalement de reprendre et de voir Lyon s’imposer. Score final : 2-1.

Et fin de cette tradition estivale de “derby amical” de pré-saison. Ce match Lyon – Saint-Etienne est le dernier organisé avant le début du championnat.

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

Ta dose d’anecdotes sur l’histoire du football ! Histoires insolites souvent drôles, parfois tristes, mais toujours véridiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.