Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !
Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !

Un match interrompu à cause d’OVNIS

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

C’est un mystère encore non élucidé. Événement paranormal ? Hallucination collective ? Explication rationnelle malgré tout ? Voyons voir…

Nous sommes en Italie le 27 octobre 1954. En ce mercredi d’automne, la Fiorentina reçoit son voisin rival Pistoiese au stade Artemio-Franchi de Florence. Un match amical et déséquilibré.

Des OVNIS au-dessus du stade

À la reprise de la 2nde période, la Fiorentina mène 6-2 quand soudain, les yeux des 10.000 spectateurs présents dans les tribunes quittent la pelouse pour regarder le ciel.

Silence.

À leur tour, les joueurs s’immobilisent et s’arrêtent de jouer. L’arbitre doit interrompre la rencontre pendant de longues minutes : des OVNIS – des Objets Volants Non Identifiés – se trouvent au-dessus du stade !

“Je pense que c’étaient des extraterrestres”

Ardico Magnini, l’un des footballeurs de la Fiorentina sur le terrain ce jour-là, se confie à la BBC : “C’était quelque chose qui ressemblait à un œuf qui se déplaçait lentement, lentement, lentement. Tout le monde levait les yeux et il y avait aussi des paillettes qui descendaient du ciel, des paillettes d’argent. Nous n’avions jamais rien vu de tel auparavant. Nous étions absolument choqués.”

Un autre des joueurs présents, Romolo Tuci, est catégorique : “Pendant ces années, tout le monde parlait d’extraterrestres, tout le monde parlait d’OVNI et nous avons eu l’expérience, nous les avons vus, nous les avons vus directement, pour de vrai.”

Autre témoin de la scène Gigi Boni, supporter de la Fiorentina, et présent dans les tribunes lors de ce match : “Je me souviens avoir clairement vu ce spectacle incroyable. Ils bougeaient très vite et puis ils se sont juste arrêtés. Tout a duré quelques minutes. Je voudrais les décrire comme des cigares cubains. Je pense que c’étaient des extraterrestres. C’est ce que je crois et il n’y a pas d’autre explication que je puisse donner.”

Araignées en migration ?

Pourtant, une autre explication est mise en avant : il s’agirait en fait d’araignées en migration. C’est courant à cette époque de l’année : ces araignées sont agglomérées dans l’atmosphère et elles tissent des toiles pour se déplacer ce qui produit une substance étrange, une sorte de neige collante, qui tombe sur la pelouse du stade Artemio-Franchi et s’évapore rapidement.

Ces filaments – ou “cheveux d’ange” comme on les appelle – sont récupérés et analysés. Mais les scientifiques de l’époque n’aboutissent à aucune conclusion claire.

On n’aura sans doute jamais le fin mot de ce mystère qui, comme un bon vin de Toscane, plus il vieillit mieux il se porte.

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

Ta dose d’anecdotes sur l’histoire du football ! Histoires insolites souvent drôles, parfois tristes, mais toujours véridiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.