Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !
Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !

Pelé : 50 anecdotes incroyables sur le roi du football

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

Tu penses tout savoir sur Pelé ? Tu te trompes. Voici 50 anecdotes incroyables et histoires insolites sur le roi du football.

#1 Né le 23 octobre 1940, Pelé doit son vrai nom Edson Arantes do Nascimento à l’inventeur américain Thomas Edison.

#2 D’où vient le surnom de Pelé ? Un jour à l’école, quand il parle de Bilé, le gardien de but du Vasco de Gama, il se trompe et dit : “Pilé”. Après cette erreur, ses camarades lui donnent le surnom de “Pelé”… qu’il n’aime pas.

#3 Pelé signe avec le club brésilien de Santos quand il a 15 ans. Il marque quatre buts lors de ses débuts dans un match de championnat contre les Corinthians le 7 septembre 1956.

#4 Pelé est le plus jeune buteur dans une Coupe du monde. Le Brésilien marque à l’âge de 17 ans et 239 jours, face au Pays de Galles, lors du quart de finale de la Coupe du monde 1958.

#5Pelé est le plus jeune champion du monde de l’histoire. Quand le Brésil remporte la Coupe du monde face à la Suède le 29 juin 1958, il a 17 ans 8 mois et 8 jours. Il inscrit d’ailleurs un doublé lors de cette finale

#6Lors de la Coupe du monde 1958, Pelé porte le n°10 et rend mythique ce numéro de maillot. Un numéro obtenu par hasard : le Brésil oublie d’attribuer un numéro à ses 22 joueurs pour la compétition. Un délégué de la FIFA donne les numéros au pif et Pelé reçoit le 10.

#7 Selon Pelé, son plus beau but est inscrit avec Santos face à la Juventus de São Paulo le 2 août 1959. Il part de son camp pour lober successivement quatre adversaires dont le gardien et marquer de la tête. Le but est reconstitué en vidéo.

#8 En 1961, le président du Brésil Janio Quadros publie un décret déclarant que Pelé est un “trésor national” qui ne peut pas être “exporté”. Le Santos FC refuse ainsi les offres des grands clubs d’Europe tels que le Real Madrid et le Milan AC.

#9 Après avoir régalé contre le Mexique pour le premier match du Mondial 1962, Pelé se blesse à l’aine le match suivant contre la Tchécoslovaquie sur une frappe. Avant la finale, il reprend l’entraînement mais la déchirure s’aggrave. Pelé blessé mais le Brésil conserve son titre ⭐⭐

#10 Le 28 avril 1963, le Brésil se déplace pour affronter la France au Stade de Colombes, en région parisienne. Avec un triplé du roi. L’Equipe titre “Pelé 3 – 2 France”.

#11 Le grand huit. Le 21 novembre 1964, Pelé marque 8 buts avec Santos contre Botafogo pour une monumentale victoire 11-0.

#12 Dans sa carrière, le roi inscrit 92 triplés, quatre buts à 31 reprises, cinq but à six reprises, et marque huit buts une fois. Pelé marque trois buts ou plus 129 fois au cours de sa carrière.

#13 Un jour, le père de Pelé (en face de lui sur la photo) marque 5 buts de la tête dans un seul et même match. Record que son fils aurait aimé battre dans sa carrière. En vain.

#14 Pelé est le remplaçant désigné pour le poste de gardien. A cette époque, les équipes ne peuvent effectuer qu’un seul remplacement par match. Le roi joue portier quatre fois pour le FC Santos, y compris en demi-finale de Coupe du Brésil en 1964. Il ne concède aucun but.

#15 Lors du Mondial 1966, Pelé est agressé contre la Bulgarie et achevé contre le Portugal d’Eusébio. Les bouchers sont satisfaits comme le confirme le Bulgare Zhechev : “J’ai commencé le boulot et Morais l’a terminé.” Pelé dit qu’il ne disputera plus de Mondial. On connaît la suite…

#16 Associé à Garrincha sur le terrain, Pelé ne perd aucun match avec l’équipe du Brésil. En 49 matchs avec ce tandem, la Seleção gagne 42 matchs pour 7 matchs nuls.

#17 Lors d’un match de Santos contre l’équipe olympique de Colombie le 18 juin 1968, l’arbitre Guillermo Velasquez exclut Pelé après une faute. Des joueurs s’en prennent violemment à l’homme en noir obligé de quitter le terrain. Pelé retrouve la pelouse.

#18 Dans la ville de Santos, le 19 novembre est consacré “jour Pelé”. C’est l’anniversaire de son 1.000e but, inscrit au Maracanã, en 1969. Ce jour-là, il faut plus de 30 minutes pour que le jeu puisse reprendre après son penalty contre Vasco de Gama.

#19 Pelé revendique 1.281 buts en 1.363 matches dans sa carrière. Le débat fait rage entre les matches officiels (757 buts) et les matches non officiels. Mais le roi n’est pas le meilleur buteur de l’histoire : Josef Bican, un attaquant austro-tchécoslovaque, le devance.


#20 En 1969, Santos dispute un match amical à Lagos au Nigeria, alors en pleine guerre civile. La légende raconte que les deux factions impliquées dans la guerre civile dans ce pays s’entendent pour décréter un cessez-le-feu de 48 heures pour voir jouer le roi Pelé.

#21 Durant le Mondial 1970, il y a les buts de Pelé mais aussi ses coups de génie qui ne finissent pas toujours au fond des filets. Retour sur trois actions légendaires lors cette Coupe du monde qui marquent l’histoire du football.

1. Le lob du siècle
Lors du match d’ouverture de la Coupe du monde le 3 juin 1970, le Brésil affronte la Tchécoslovaquie (4-1) et Pelé tente un geste fou depuis son camp : un lob qui meurt au pied du poteau adverse.

2. L’arrêt du siècle
Encore au premier tour contre l’Angleterre (1-0) le 7 juin 19970, Pelé s’envole et reprend de la tête le ballon qui file au but mais le gardien Gordon Banks parvient à le détourner. Pelé dit : “J’ai marqué un but mais Banks l’a arrêté”.

3. La feinte du siècle
Lors de la demi-finale de ce Mondial 1970 contre l’Uruguay (3-1) le 17 juin 1970, Pelé réussit une feinte hallucinante en forme de grand pont sans toucher le ballon sur le gardien Mazurkiewicz, élu meilleur gardien du tournoi.

#21 A 29 ans, Pelé marque un but et délivre deux passes décisives en finale contre l’Italie (4-1) le 21 juin 1970 pour décrocher sa troisième couronne. Le roi est le seul footballeur à avoir gagné trois fois la Coupe du monde (1958, 1962, 1970) ⭐ ⭐ ⭐

#22 Tarcisio Burgnich, le défenseur italien au marquage de Pelé durant la finale du Mondial 1970 notamment sur sa tête victorieuse, se souvient : “Je me suis dit avant le match, il est fait de peau et d’os comme tout le monde mais je me trompais.”

#23 Au lendemain de la finale du Mondial 70, le journal britannique le Sunday Times titre en une : “Comment épelez-vous Pelé ?” La réponse barre la page d’un immense : “G-O-D” !

#24 Roi de la pub. Lors de ce Mondial 1970, Pelé (re)fait ses lacets durant de longues secondes avant chaque coup d’envoi d’un match donné par le Brésil. Objectif : obtenir les gros plans de la télévision sur ses crampons siglés Puma, son équipementier.

#25 À 30 ans, Pelé dispute son dernier match international avec le Brésil contre la Yougoslavie le 18 juillet 1971 (2-2). Le roi sort de sa retraite internationale pour jouer un match de charité avec le Brésil le 6 octobre 1976 contre Flamengo.

#26 Le meilleur joueur du monde et la plus belle femme du monde de l’époque réunis. Brigitte Bardot donne le coup d’envoi du match amical entre le Santos de Pelé et une entente “OM-ASSE” à Colombes le 31 mars 1971 (0-0).

#27 Pelé se déplace avec Santos dans les Caraïbes pour affronter Trinité-et-Tobago le 5 septembre 1972. Après un but à la 43e, les supporters envahissent le terrain et défilent dans la ville en portant le roi sur leurs épaules. Il faut plusieurs minutes pour qu’il soit secouru.

#28 Pelé dispute le dernier match de sa carrière avec Santos le 2 octobre 1974 contre Ponte Preta. Quelques mois plus tard, la légende brésilienne joue finalement pour un club étranger : il rejoint l’équipe américaine des New York Cosmos en 1975.

#29 Le roi remporte le championnat américain en 1977, dernier titre d’une carrière bien remplie, et joue notamment avec le “Kaiser” Franz Beckenbauer.

#30 Lorsque Pelé joue avec le New York Cosmos, ses adversaires veulent tous échanger leur maillot avec lui. Gordon Bradley, l’un des entraîneurs, raconte : “Nous devions prendre 25 ou 30 maillots avec nous pour un match. Autrement, nous ne serions jamais sorti du stade en vie”.

#31 Pour son dernier match professionnel, Pelé organise une rencontre d’adieux le 1er octobre 1977 entre le New-York Cosmos, son dernier club, et Santos, son équipe de toujours, au Giants Stadium devant 75.000 spectateurs. Le roi joue la première période avec le club américain et la seconde moitié avec le club brésilien.


#32 Lorsque Pelé prend sa retraite, JB Pinheiro, l’ambassadeur du Brésil auprès des Nations-Unies, déclare : “Pelé a joué au football 22 ans, et pendant ce temps il a fait plus que n’importe quel autre ambassadeur en ce qui concerne la promotion de l’amitié et de la fraternité”.

#33 Le roi a toujours refusé de porter le brassard… sauf une fois : un jubilé est organisé pour ses 50 ans en 1990. Pelé est le capitaine de l’équipe du Brésil contre le reste du monde. Pour l’anecdote, il joue pendant 45 minutes et ne marque pas.

#34 Pelé, Maradona, Platini. Le 23 mai 1988, Pelé ne joue pas mais est présent au jubilé de Michel Platini avec Diego Maradona à Nancy. Que des n°10 dans ma team.

#35 Pelé joue dans un film. Le roi tourne dans “À nous la victoire” sorti en 1981. L’histoire : une tentative d’évasion d’un camp de prisonniers nazis avec notamment Sylvester Stallone. Pas d’oscar du meilleur acteur 😉

#36 Pelé est la première personnalité sportive représentée dans un jeu vidéo avec le jeu “Pelé’s Soccer” sur Atari 2600 dans les années 80.

#37 Au Brésil, Coca-Cola sponsorise un musée Pelé itinérant qui se déplace dans tout le pays.

#38 Pelé est nommé ministre des Sports au Brésil en 1995 jusqu’en 1998.

#39 Pelé élu sportif du XXe siècle par le Comité international olympique (CIO) en 1999.

#40 Pelé reçoit un Ballon d’or d’honneur en 2013. Les critères de l’époque – joueur non européen – ne lui permettant pas d’y prétendre.

#41 Lors des Grands Prix de Formule 1 au Brésil, Pelé remet à plusieurs reprises les trophées. Mais en 2002, il oublie d’agiter le drapeau à damier pour signifier la fin de course quand Michael Schumacher franchit la ligne d’arrivée en tête.

#42 Pelé est aussi un musicien accompli et joue de la guitare. Auteur d’une centaine de chansons, il en enregistre quelques-unes mais pas de disque d’or 😉

#43 Pelé fait la promotion du Viagra en 2002. Le roi tourne une publicité pour ce médicament commercial contre l’impuissance masculine pour le compte des laboratoires Pfizer. Le slogan : “Parce que je suis un homme”.

#44 Grâce à ses exploits, Pelé a des homonymes partout dans le monde, sur et hors du terrain. L’un des footballeurs les plus célèbres d’Afrique est né Abedi Ayew, mais il est devenu célèbre en tant qu’Abedi Pelé. Dans les années 50, il y avait 43.511 personnes appelées Edson au Brésil. Deux décennies plus tard, après que Pelé a marqué plus de 1.000 buts et remporté trois Coupes du monde, le nombre était passé à plus de 111.000 selon l’Institut brésilien de géographie et de statistique.

#45 Pelé a vécu une enfance dans la pauvreté. Sans ballon de foot à portée de pied, lui et sa bande s’entraînaient avec des vêtements roulés en boule ou des fruits (les mangues mûres pour jongler et moins mûres pour tirer).

#46 En 1950, le Brésil, pays hôte de la Coupe du Monde, s’incline en finale face à l’Uruguay. Face à l’incommensurable détresse de son père, Pelé lui dit à l’âge de 10 ans : “Je la gagnerai, je te le promets”. Il tient sa promesse. Trois fois.

#47 En 1974, il joue un match amical avec le club libanais Al Nejmeh Beyrouth pour liquider ses dettes massives.

#48 Enfant, Pelé veut devenir pilote. Mais un petit avion s’écrase près de chez lui tuant le pilote et les passagers à bord, mettant fin à son envie de voler.

#49 Pelé est le 5e meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du monde avec 12 réalisations (6 buts en 1958, 1 but en 1962, 1 but en 1966 et 4 buts en 1970) et marque dans quatre Mondiaux (comme Cristiano Ronaldo, Uwe Seeler et Miroslav Klose).

#50 Avec Mário Zagallo, il est le dernier survivant des joueurs brésiliens ayant disputé la finale du Mondial 1958.

Comment ne pas finir ces anecdotes avec un best-of du roi Pelé sur le terrain ⭐️⭐️⭐️

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

Ta dose d’anecdotes sur l’histoire du football ! Histoires insolites souvent drôles, parfois tristes, mais toujours véridiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.