Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !
Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !

Il joue deux matches de foot le même jour

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

Les footballeurs se plaignent parfois du nombre de matches à disputer. Mais qu’est-ce que doit se dire Mark Hughes en 1987 ?

Après une saison moyenne à Barcelone, l’attaquant gallois est prêté au Bayern Munich.

Cette année-là, le pays de Galles dispute les qualifications pour l’Euro 88 et – hasard du calendrier de l’époque – deux matches se tiennent le même jour, le 11 novembre 1987.

Le pays de Galles affronte la Tchécoslovaquie et le Bayern joue le Borussia Monchengladbach en Coupe d’Allemagne.

Cruel dilemme : avec quelle équipe Mark Hughes va-t-il jouer ? Sa sélection ou son club ? Réponse : les deux !

L’après-midi un match en Tchécoslovaquie…

Dans une interview accordée à la BBC, le footballeur âgé de 24 ans à l’époque raconte que cette idée vient du directeur général du Bayern Uli Hoeness :

“Il savait que je jouais pour le pays de Galles mercredi, le même jour que ce match de coupe avec le Bayern. Il me demande : “à quelle heure est le match ?” Et je lui dis : “en début d’après-midi.”. Il me répond :”Je pense que tu pourras peut-être jouer pour nous dans la foulée.” Je pensais qu’il plaisantait mais de toute évidence, ce n’était pas le cas. Il a tout organisé.”

En effet, le jour du “double match” Mark Hugues se déplace d’abord avec le pays de Galles à Prague pour affronter la Tchécoslovaquie. L’avant-centre joue les 90 minutes mais ne peut empêcher la défaite des siens (2-0) dans ce match capital pour se qualifier à l’Euro.

… et un autre match le soir en Allemagne !

Le match à peine terminé, Mark Hugues saute dans une voiture encore tout habillé en tenue de footballeur. Direction l’aéroport où un jet privé l’attend pour l’emmener en Allemagne. Après s’être changé dans l’avion et avoir enfilé son maillot du Bayern Munich, le n°9 arrive à l’Olympiastadion pour affronter le Borussia Monchengladbach, deuxième tour de la Coupe nationale.

Mark Hugues débute sur le banc. Mais après l’ouverture du score par l’équipe adverse, il entre à l’heure de jeu (63e minute). Bien qu’il ne marque pas, son équipe parvient tout de même à renverser la situation au bout de la prolongation (3-2) et à se qualifier pour la suite de la compétition.

Deux matches professionnels joués en l’espace de quelques heures donc. Qui dit mieux ? Et Mark Hugues ne s’est même pas plaint.

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

Ta dose d’anecdotes sur l’histoire du football ! Histoires insolites souvent drôles, parfois tristes, mais toujours véridiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.