Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !
Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !

Guy Roux paie une personne pour lui porter chance et Auxerre réalise le doublé Coupe-Championnat

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

C’est l’un des personnages emblématiques du foot français. Guy Roux. L’entraîneur aux mille et une anecdotes.

Celle-ci est particulièrement savoureuse. Nous jouons la saison 1995-1996. Auxerre réalise un très bon championnat et talonne le PSG, en tête quasiment toute la saison. L’AJA va même réussir à lui prendre le fauteuil de leader à quelques journées de la fin.

Comment ? Avec d’abord un effectif solide : Guivarch, Diomède, Martins pour l’animation offensive. Derrière : Blanc et avec Charbonnier et Cool dans les buts. Autre ingrédient de la recette de ce succès : un peu de “magie”.

Un coup de téléphone mystérieux

Alors qu’il ne reste plus que quelques matches à jouer, l’entraîneur Guy Roux reçoit un mystérieux coup de téléphone. Une personne du Sud-Ouest contacte l’entraîneur bourguignon. Elle prétend avoir des pouvoirs et assure qu’elle fera en sorte de sacrer l’AJA.

La suite, Guy Roux  la raconte sur le plateau de Thierry Ardisson dans l’émission “On ne peut pas plaire à tout le monde” :

“Il me dit il y a deux matches cette semaine, Paris Saint-Germain rencontre les deux derniers du classement. PSG ne va prendre qu’un point sur ces deux matches et toi tu vas gagner tes deux matches.Paris Saint-Germain recevait Martigues (0-0 lors de la 35e journée le 23 avril 1996 ndlr) et il recevait ensuite Lille (défaite de Paris 1-0 lors de la 36e journée le 27 avril 1996, ndlr). Cet homme-là m’a dit ensuite : “Avec mon mental je dirige les ballons et si tu veux tu seras champion. Alors on a fait un pari avec quelques liquides de ma région (des bouteilles de vin, ndlr) et on a été champion”.

En effet, Auxerre prend le large en tête du championnat. Et dès le match suivant, l’AJA est sacrée en faisant match nul à Guingamp lors de la 37e et avant-dernière journée (1-1, le 11 mai 1996).

Et ce n’est pas fini ! Dans la foulée, Auxerre remporte également la Coupe de France en battant en finale Nîmes (2-1, le 4 mai 1996). Grâce notamment, selon Guy Roux, à son mystérieux supporter :

“Et puis il me dit en avril : “Tu veux pas gagner la Coupe de France aussi ?” Je dis oui, bien sûr.  Alors il dit : “Tu remets quelques bouteilles. Je viendrai le lendemain de la finale chez toi de bonne heure et tu me donneras ça.”. J’ai mis les bouteilles de côté et on a gagné, on a fait le doublé (Coupe-Championnat, ndlr). Après je l’ai emmené en Coupe d’Europe (la saison suivante, ndlr) parce que je voulais la gagner aussi. Il faisait le tour du car adverse. J’avais honte. Et puis un jour cela n’a plus marché.”

Pour l’anecdote, la finale de la Coupe de France gagnée par Auxerre se tient au Parc des Princes – l’antre du PSG – qui se voit privé du titre de champion de France en championnat par l’AJA. Sa bête noire qui l’élimine également dès les 8e de finale de cette Coupe de France (3-1, février 1996).

Auxerre fait partie des 13 clubs français de l’histoire à réaliser le doublé Coupe-Championnat lors de cette saison 1995-1996.

Avec sur son banc l’emblématique Guy Roux, le truculent personnage au mythique bonnet qui détient ce record : 894 matches en tant qu’entraîneur.

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

Ta dose d’anecdotes sur l’histoire du football ! Histoires insolites souvent drôles, parfois tristes, mais toujours véridiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.