Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !
Ta dose d'anecdotes sur l'histoire du football !

L’arbitre Tony Chapron tacle un joueur lors d’un match de Ligue 1

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

Il arrive aux joueurs de péter un câble. Mais c’est aussi parfois le cas des arbitres.

Nous sommes le 14 janvier 2018. Nantes reçoit le PSG en clôture de la 20e journée de Ligue 1. Une affiche arbitrée par l’expérimenté Tony Chapron qui effectue sa dernière saison au sifflet après 14 ans au plus haut niveau.

Alors que Paris mène 1-0, une scène surréaliste se passe dans les arrêts de jeu de la rencontre ce dimanche soir.

Une chute et un tacle

Sur une contre-attaque parisienne emmenée à toute vitesse par Kylian Mbappé, Tony Chapron tombe aux abords de la surface juste devant un joueur nantais qui revient défendre.

L’arbitre – encore au sol – donne alors un coup de pied au tibia du défenseur en question, Diego Carlos.

Il se relève et administre un deuxième carton jaune à Diego Carlos qui est exclu dans la confusion la plus totale.

Les images font le tour du monde. Le match se termine et s’avère être le dernier de Tony Chapron qui ne le sait pas encore. L’arbitre revient sur cette action dans l’émission “Intérieur Sport” diffusée sur Canal+, intitulée “Coup de sifflet final” :

“Je suis lancé à pleine vitesse. Je sens une poussée qui me semble violente – mais peut-être qu’elle est violente parce que je vais vite et que le joueur va vite aussi. Et là je tombe, je roule sur moi, quand je me relève je vois un genou arrivé vers ma figure. Quand je le vois arrivé, j’ai un la sensation d’avoir été poussé violemment, deux j’ai mal et et trois j’ai peur. Et le premier truc que je me dis c’est : “Merde, ma jambe”. “J’ai un réflexe, qu’on pourra dire stupide, mais j’ai un réflexe humain. Je fais complètement abstraction de mon rôle. J’en sors le temps d’une fraction de seconde. Et quand je m’en rends compte, c’est trop tard, le mal est fait. Et je m’en rends compte tout de suite. Dans la seconde d’après je me dis : “Mais qu’est-ce que je viens de faire ?!”

Et de poursuivre : “Construire un match c’est comme construire un petit château de cartes. Et la dernière que tu mets c’est ton coup de sifflet final. En espérant que rien ne s’effondre. Moi, il y a un double effet : le match il y a toute ma carrière. J’ai construit un énorme château de cartes. En une seconde, toutes les cartes sont tombées. Et je l’ai senti sur le terrain : sentir le poids de ton erreur”.

Avant de conclure : “J’aurai fait 1.500 matches dans ma carrière mais on ne me parlera que de cette action-là. Une fraction de seconde, un réflexe idiot, mais humain, que tu portes comme une croix”.

Fin de carrière précipitée

Dès le lendemain, Tony Chapron présente ses excuses au joueur nantais en évoquant un “geste “inapproprié” et son carton rouge est retiré.

La commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) suspend Tony Chapron durant trois mois. Il fait appel et voit la décision alourdie à six mois ferme précipitant la fin de sa carrière.

Une sanction qui prive le Normand d’arbitrer son ultime match quatre mois plus tard pour la dernière journée de Ligue 1 dans sa région d’origine à Caen.

Sacré meilleur arbitre par ses pairs

Cette affaire n’empêche pas Tony Chapron d’être désigné meilleur arbitre de Ligue 1 par ses pairs à la fin de la saison. Une sorte d’hommage du syndicat des arbitres du football d’élite (SAFE) qui compare sa suspension “à une mise à mort d’un arbitre et de sa carrière”.

Pour l’anecdote, dans la foulée de ce geste fou, le jeu de fantasy football “Mon Petit Gazon” (MPG) crée le bonus “Chapron Rouge“. Il permet d’éliminer aléatoirement un joueur du match via un carton rouge.

RSSApple PodcastsGoogle PodcastsSpotifyDeezerYouTube

Ta dose d’anecdotes sur l’histoire du football ! Histoires insolites souvent drôles, parfois tristes, mais toujours véridiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.